Magazine Culture

Critiques Séries : The Marvelous Mrs. Maisel. Saison 1. Pilot.

Publié le 31 mars 2017 par Delromainzika @cabreakingnews

The Marvelous Mrs. Maisel // Saison 1. Episode 1. Pilot.


Le grand retour d’Amy Sherman-Palladino, je l’attendais. En effet, après l’arrêt de Bunheads et le retour de Gilmore Girls, il y avait bien de la place pour une nouvelle série de la créatrice. Et le coup de maître avec ce pilote d’Amazon (qui a encore besoin de se faire commander), c’est que dès le début ça fonctionne. On sent que c’est du Amy Sherman Palladino et dans le bon sens du terme. Il y a tout d’elle, de ses gimmicks à sa façon d’écrire. Qui d’autre qu’elle aurait pu aussi bien écrire un truc comme The Marvelous Mrs. Maisel ? Je ne sais pas. En tout cas, en nous plongeant dans les années 50 elle parvient à faire un truc différent, qui rappel aussi pourquoi elle a connu un tel succès avec Gilmore Girls par le passé. Les dialogues ! Oui, c’est clairement ce qui fait le succès de ses séries et encore une fois l’intérêt de The Marvelous Mrs. Maisel. Sa façon d’écrire les années 50 change de tout un tas de fictions d’époque. Elle a une vision des choses qui met tout de suite dans le bain et sa façon de faire rend The Marvelous Mrs. Maisel tout de suite confortable. Si cette série est bien plus ancrée dans la réalité que ses deux précédentes créations, Sherman-Palladino démontre à quel point elle a une connaissance de la culture américaine de l’époque qui me fascine. Elle sait de quoi elle parle et cela se ressent.

Dans les années 50, une femme au foyer décide de devenir une comédienne de stand-up.

La réussite de The Marvelous Mrs. Maisel va jusqu’à la mise en scène. Bien plus convainquant que Good Girls Revolt par exemple, autre production d’Amazon qui n’a jamais su être à la hauteur des espérances que je pouvais mettre en elle. Qu’est-ce que cela fait plaisir également de voir Tony Shalhoub dans un projet qui vaut la peine. S’il était bon dans BrainDead cet été, la série n’était pas vraiment bonne. Alors que là, il a un projet qui lui permet d’exploiter intelligemment son talent. Tout ce que l’on pouvait espérer en somme. Ce premier épisode met en place des intrigues qui fonctionnent et des personnages qui savent sortir du lot tout en restant dans un univers familier. Sherman-Palladino sait comment faire pour nous donner l’impression de voir quelque chose que l’on connaît si l’on a adoré ses précédentes séries. Et c’est le cas. Amazon pourrait bien tenir ici une pépite, sans même qu’ils ne s’en rendent compte. Sherman-Palladino a mis du temps avant de retrouver une place à la télévision et c’est peut-être finalement Amazon qui vient de lui donner. L’histoire en elle-même est elle aussi intéressante, pleine de moments piquants et funs qui viennent rappeler la légèreté douce amère d’une Gilmore Girls ou même d’une Bunheads même si pour le coup The Marvelous Mrs. Maisel est un peu moins fantaisiste.

Note : 9/10. En bref, un premier épisode surprenant et brillant.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Delromainzika 16081 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte