Magazine Société

Discours de François Fillon le 31 mars 2017 à Toulon, au Mont Faron (texte intégral)

Publié le 31 mars 2017 par Sylvainrakotoarison

(verbatim)
Discours de François Fillon le 31 mars 2017 à Toulon
Mesdames et messieurs, mes chers compagnons,
Sur ce lieu symbolique du Mont Faron, j'exhorte la France à assumer pleinement son histoire et son devoir de mémoire. J'invite mes concitoyens, notamment les plus jeunes, à connaître leur passé, avec ses pages sombres mais aussi avec ses pages de bravoure dont nous sommes tous redevables.
Sur les côtes de Provence, en aout 1944, les troupes américaines et les forces françaises commandées par le général de Lattre de Tassigny ont écrit un chapitre de notre récit national.
Ici, il y a 73 ans, soldats et résistants français se sont battus pour délivrer la France du joug nazi.
Quatre ans après l'appel du Général de Gaulle, ils ouvraient enfin les chemins de la liberté.
Le courage et la fraternité guidaient les pas des combattants. Il faut se souvenir que parmi eux très nombreux étaient ceux qui étaient africains, maghrébins, pieds noirs aussi.
De toutes origines, de toutes confessions, ils venaient de loin et ils allèrent loin, percuter l'ennemi jusqu'au cœur du Reich allemand.
Le succès de la 1ère armée leur doit beaucoup, la France aussi.
Honneur doit être rendu à tous les braves, ceux qui portaient l'uniforme comme ceux qui résistaient dans l'ombre, contre l'occupant et contre son complice, le régime de Vichy.
A l'égard de nos combattants, plus qu'un devoir de mémoire, nous devons respect et gratitude. Si la République est là, si nous vivons debout et non à genoux, nous le devons à ceux qui ont défié la mort pour nous.
Soyons humbles devant leur exemple, mais soyons fiers d'être les héritiers de cette poignée d'hommes et de femmes qui ont changé le cours de l'histoire.
Dans l'épreuve, leur voix nous parle encore.
C'est la voix du courage, c'est la voix de l'indépendance nationale.
C'est la voix de la France libre.
Beaucoup sont tombés pour notre pays. Leur mort serait vaine si elle ne continuait pas de l'inspirer aujourd'hui.
La France que nous aimons, la France de la liberté nous oblige.
Elle nous oblige au rassemblement national lorsque l'essentiel est en jeu.
Elle nous oblige à défendre nos idéaux.
Elle nous oblige à soutenir nos armées car la paix a parfois besoin d'un glaive.
Elle nous oblige au souvenir, et pour cela réécoutons les mots du Général de Gaulle :
" Soldats tombés dans les déserts, les montagnes ou les plaines ; marins noyés que bercent pour toujours les vagues de l'océan; aviateurs précipités du ciel pour être brisés sur la terre; combattants de la Résistance tués aux maquis et aux poteaux d'exécution. Votre exemple est aujourd'hui la raison de notre fierté. Votre gloire sera, pour toujours, la compagne de notre espérance ".
C'est là, mesdames et messieurs, l'hommage du général de Gaulle rendu à tous ceux dont le dernier souffle se mêla au destin de la France.
François Fillon, le 31 mars 2017 à Toulon, au Mont Faron.
Source : www.fillon2017.fr


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Sylvainrakotoarison 1164 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine