Magazine Santé

INSOMNIE : Le cœur souffre aussi – European Journal of Preventive Cardiology

Publié le 01 avril 2017 par Santelog @santelog

INSOMNIE : Le cœur souffre aussi  – European Journal of Preventive CardiologyNous devrions dormir un tiers de notre vie, mais en réalité aujourd'hui, c'est moins, et une personne sur 3 souffre d'insomnie, avec des symptômes de difficulté d'endormissement, d'atteinte du sommeil réparateur, de réveil le matin et de somnolence diurne. De précédentes études ont montré un risque triple d'insuffisance cardiaque associé à l'insomnie. Cette très large méta-analyse de la China Medical University (Shenyang, Chine) confirme, dans l'European Journal of Preventive Cardiology, à quel point l'insomnie est associée à un risque accru de crise cardiaque et d'accident vasculaire cérébral (AVC).

Le sommeil est important pour la récupération, neurologique mais aussi biologique, rappelle l'auteur principal, Qiao He, en maîtrise à la China Medical University. Son étude qui confirme l'association entre l'insomnie, la maladie cardiaque et l'accident vasculaire cérébral révèle la responsabilité dans nos sociétés modernes du manque de sommeil réparateur sur l'incidence élevée et le décès par maladie cardio-vasculaire.

L'équipe a analysé 15 études prospectives de cohortes portant au total sur 160.867 participants suivis de 3 à 30 ans. Au total, au cours de ces études, 11.702 événements indésirables ont été recensés. L'analyse montre :

-des associations significatives entre la difficulté à s'endormir, les réveils nocturnes et l'incapacité à obtenir un sommeil réparateur et le risque de maladie cardiaque et d'accident vasculaire cérébral, avec -des risques relatifs accrus de 27, 11 et 18% respectivement vs l'absence de ces symptômes d'insomnie.

Aucune association n'est relevée entre le réveil du matin et les événements cardiovasculaires.

Quelle explication ? Si les mécanismes sous-jacents ne sont pas complètement compris, de précédentes études ont montré que l'insomnie modifie le métabolisme et la fonction endocrinienne, augmente l'activation sympathique, la tension artérielle, les taux de cytokines pro-inflammatoires et inflammatoires, tous des facteurs de risque de maladies cardio-vasculaires et d'AVC.

L'insomnie plus dangereuse pour le cœur des femmes ? Ainsi, dans la méta-analyse, les femmes présentant des symptômes d'insomnie présentent un risque légèrement plus élevé d'AVC que les hommes, en particulier lorsque le sommeil n'est pas réparateur, mais cette différence n'atteint pas la signification statistique. Cependant, on sait que, , les femmes sont plus sujettes à l'insomnie.

Une bonne raison et un rappel à inclure la santé du sommeil dans l'évaluation des risques cliniques et l'éducation sur l'hygiène du sommeil dans la péevention en Santé publique.

European Journal of Preventive Cardiology March 30, 2017 The association between insomnia symptoms and risk of cardio-cerebral vascular events: A meta-analysis of prospective cohort studies

INSOMNIE : Le cœur souffre aussi  – European Journal of Preventive Cardiology
Lire aussi: INSUFFISANCE CARDIAQUE: L'insomnie éreinte aussi le cœur

Retrouvez les blogs thématiques de Santé log : Sommeil blog

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Santelog 67150 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine