Magazine Culture

CRITIQUE : « A bras ouverts » de Philippe de Chauveron

Publié le 01 avril 2017 par Misteremma @misteremma

Je vous raconte l'envers du décors de la vision presse du dernier film de Philippe de Chauveron : certains journalistes sortaient de la vision de Lady Macbeth ( The Young Lady) de William Oldroyd, d'autres d'une rencontre avec la réalisatrice Julia Ducournau pour la sortie prochaine de son film . Assurément, voir une comédie interprétée par Christian Clavier nous plongeait dans un autre monde, un monde qui mettait la population Rom à la une.

Aux premières images, un journaliste a crié " bon courage " ! Rires dans la salle. Les seules de la projection ou A bras ouverts réussit-il son passage critique ?

Christian Clavier joue le rôle de Jean-Etienne Fougerole, un intellectuel humaniste, figure de la scène littéraire et médiatique française. Il est marié à une riche héritière, une artiste interprétée par Elsa Zylberstein déconnectée des réalités.

Alors que Fougerole fait la promotion dans un débat télévisé de son nouveau roman " A bras ouverts ", invitant les plus aisés à accueillir chez eux les personnes dans le besoin, son opposant le met au défi d'appliquer ce qu'il préconise dans son ouvrage. Coincé et piqué au vif, Fougerole prend au mot son adversaire et accepte le challenge pour ne pas perdre la face.

La comédie française démarre à ce moment : le " gauche caviar " va devoir accueillir une famille de Roms dans sa somptueuse maison de Marnes-la-coquette... Et voici cette famille française confrontée avec les coutumes d'une famille vivant de vols et de mendicité, dans une roulotte avec un cochon.

Ce n'est pas la première fois qu'une comédie se joue des clichés ni que Philippe de Chauveron en joue puisqu'il a connu un succès planétaire en 2014 avec Qu'est-ce qu'on a fait au bon dieu? (près de 20 millions d'entrées dans le monde avec plus de 12 millions en France). J'en viendrais presqu'à dire que c'est une marque de fabrique des comédies françaises.

Dans la filmographie du réalisateur, on retrouve des comédies comme L'Elève Ducobu, Les Seigneurs, Débarquements immédiat. Au casting, vous retrouverez un habitué : le comédien Ari Abittan y interprète le rôle du père de la famille Rom, rôle qui devait au départ être tenu par François Damiens. Le rôle de l'épouse de Christian Clavier devait être jouée par Anne Dorval avant d'être repris par Elsa Zylberstein. Ouf ! L'honneur d'Anne Dorval est sauf !

Même si je n'irais jamais au cinéma voir ce genre de production, A bras ouverts est finalement bien moins pire que le " bon courage " du journaliste lors du générique d'intro. Je ne pense que le film réussira l'exploit de Qu'est qu'on a fait au bon dieu ? mais je parierais sur au moins 400 000 entrées pour sa semaine de sortie. Ne boudez pas forcément votre plaisir de voir le comédien à la réputation de droite jouer les " niemand is illegaal " . Elsa Zyberstein est, quant à elle, parfaite dans son rôle.

Sortie ciné : 05/04/17 (Belgique - France)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Misteremma 41554 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte