Magazine Santé

CONTRACEPTION ORALE d'URGENCE : Pas toujours efficace pour toutes les corpulences – FSRH

Publié le 04 avril 2017 par Santelog @santelog

CONTRACEPTION ORALE d'URGENCE : Pas toujours efficace pour toutes les corpulences – FSRHLa pilule du lendemain moins fiable pour les femmes de forte corpulence, c'est la conclusion de ce rapport de la Faculty of Sexual Reproductive Healthcare (FSRH) britannique, l'organisation professionnelle du Royal College of Obstetricians and Gynaecologists : Au-delà de 70kg ou en cas d'IMC supérieur à 26kg / m2, il faudra choisir attentivement sa contraception d'urgence et, si possible préférer le stérilet. Car finalement, bien que ce principe reste mal connu, le dispositif intra utérin (DIU) ou stérilet est une excellente allternative à la pilule du lendemain. Car s'il est le plus souvent utilisé comme contraception de long terme, il peut aussi être posé après un rapport sexuel non protégé pour apporter une contraception d'urgence.

Le DIU reste la méthode la plus efficace de contraception d'urgence, c'est ce qu'il faudrait retenir de cette étude : il est connu depuis longtemps que le stérilet peut empêcher une grossesse non désirée jusqu'à 5 jours après un rapport sexuel non protégé, vs seulement quelques jours avec la pilule du lendemain. Le stérilet présente aussi l'avantage de fournir comme une méthode continue de contraception de très long terme : certains dispositifs peuvent même être laissés en place pendant 10 ans ... Dans l'absolu et quel que soit le poids corporel, le stérilet est donc à préférer, en contraception d'urgence et en raison de son taux d'échec le plus bas , vs les 2 pilules du lendemain actuellement disponibles : Norlevo® (lévonorgestrel) qui peut être prise jusqu'à 3 jours après un rapport sexuel non protégé et EllaOne® (acétate ulipristal), une pilule à action prolongée efficace jusqu'à 5 jours après un rapport sexuel non protégé.

La FSRH, dans ses nouvelles lignes directrices sur la contraception d'urgence, a regardé en particulier les données récentes montrant que l'indice de masse corporelle (IMC) et le poids corporel peuvent avoir une incidence sur l'efficacité de la contraception d'urgence orale. Au-delà du rappel des circonstances dans lesquelles une contraception d'urgence peut être nécessaire (rapports sexuels non protégés ou échec éventuel ou utilisation incorrecte de la contraception) et des responsabilités professionnelles des professionnels de santé, le rapport analyse l'efficacité des différentes méthodes et apporte les confirmations suivantes :

-le stérilet est la méthode de contraception d'urgence la plus efficace,

-EllaOne® est efficace jusqu'à 120 heures

-Norvello® (Levonelle One) est efficace jusqu'à 72 heures et inefficace après 96 heures

-EllaOne s'avère plus efficace que Norvello®

-ces 2 pilules sont soupçonnées d'une moindre efficacité après l'ovulation. Dans ces circonsytances et a fortiori, le stérilet est à préférer.

-l'efficacité du stérilet ne dépend pas du poids corporel ou de l'IMC,

-un poids ou un IMC plus élevé réduisent l'efficacité de la contraception d'urgence orale, en particulier celle de Norvelo®.

-au-delà de 70kg ou en cas d'IMC > 26kg / m2 (surpoids), en cas de choix de contraception urgence orale, EllaOne® est la méthode recommandée. Si Norvello® est prescrite, la nouvelle recommandation recommande une dose double (3 mg) et la mise en œuvre immédiate d'une contraception continue.

D'autres situations incitent à préférer le DIU à la contraception d'urgence orale : ainsi, selon le rapport, celle-ci pourrait ne pas être efficace en cas de traitement induisant des enzymes hépatiques, comme les médicaments contre l'épilepsie, les traitements à base de millepertuis (contre la dépression). EllaOne® peut également ne pas être efficace en cas de contraception à base de progestatif (mini pilule), prise dans les 5 jours qui suivent la prise de la tablette ou dans les 7 jours précédant la prise d'EllaOne®. EllaOne® est également déconseillée aux femmes qui prennent des stéroïdes pour l'asthme sévère et les femmes allaitantes devraient éviter d'allaiter dans la semaine qui suit la prise d'EllaOne®.

Bref, on l'aura compris, le stérilet est à préférer, même en situation d'urgence.

Emergency Contraception March 2017 Faculty of Sexual & Reproductive Healthcare

CONTRACEPTION ORALE d'URGENCE : Pas toujours efficace pour toutes les corpulences – FSRH
Lire aussi : CONTRACEPTION D'URGENCE: Le stérilet, efficace à 99,9%, dans l'urgence aussi


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Santelog 67150 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine