Magazine Insolite

Les positions à la veille du débat #presidentielles2017 #LeGrandDebat

Publié le 04 avril 2017 par Ivanberaud
A la veille du débat où en somme nous ?
Coté Centre et Gauche, il y a une fluidité électorale entre Mélenchon (qui capte coté Hamon et Macron), Hamon (qui perd simultanément vers Mélenchon et Macron) et Macron (qui perd vers Mélenchon mais gagne sur Hamon).
Cette fluidité explique pourquoi l'ensemble des candidats du Centre et de la Gauche ont un indice de certitude faible.
La question du vote utile est évidement centrale dans cette fluidité. Deux candidats le personnalise : Mélenchon et Macron. Ce sont également les deux seul candidats à ne pas être victime d'un désamour majoritaire des français. Mais c'est clairement Mélanchon qui a le plus fort réservoir.
In fine Arthaud et Hamon pourrait être déshabillé par Mélanchon. Poutou également, mais comme Jean Lassale, il a un souhait de victoire égal à son score (minime).
Pour mémoire Mélenchon prend un peu sur l’Extrême-droite.
Nous serions à ce moment là à un demi-point pour Arthaud, proche de 1 pour Poutou, Hamon pourrait reculer jusqu'à 5 et donc Mélanchon se situer entre 15 et 20,5 % ce qui le placerait devant Fillon.
Macron dans ce scénario a peu de chance d'être aspiré par le vote Mélenchon, sauf si la montée de Mélenchon et trop rapide.
 
Coté Droite et Centre, Jean Lassale fait son bonhomme de chemin et devrait être proche de 1 comme Poutou (et pour les mêmes raisons).
Par contre le phénomène de vote utile ne permet pas à Dupont Aignan de siphonner Fillon. Dans la période précédente, Macron avait déjà pris sur Fillon, ce phénomène est terminé. Pour mémoire, Ce que Fillon perd sur l'ensemble des candidats, il le regagne sur Le Pen et la progression marginale de Dupont Aignan s'opère au détriment de Le Pen.
Quand à Asselineau et Cheminade, on ne voit pas ce qui pourrait leur faire dépasser à eux deux cumulé la barre des 1 %.
Ce gel des positions au Centre et à Droite sera peut être revu si la remontada de Mélenchon se confirme. A ce moment là, il y aura du reclassement à droite soit pour abandonner Fillon si la montée de Mélenchon est brusque(dans ce cas Dupont Aignan montera de la baisse de Fillon), à l'inverse si la montée est progressive, il est probable que Fillon progressera en parallèle.
Coté extrême-droite, il y a un tassement très net au profit de Mélenchon, Fillon et Dupont Aignan.
Au final nous devrions avoir deux candidats Macron et Le Pen à 25 % chacun; Mélanchon siphonnera Hamon. Cela pourrait suffisant pour passer devant Fillon mais probablement pas pour amener Hamon sous les 5 % qui se traduirait par le non remboursement d'une grande partie de la campagne et donc d'un PS en faillite. Enfin à droite Dupont Aignan peut espérer tuer Fillon, mais mais celà implique une montée très rapide de Mélenchon. Pour le dire autrement la probabilité est faible, c'est 22 % qu'ils doivent se partager à eux deux.
Pour rire, deux mots des valeurs des électeurs
La recherche de compétences est à droite et au centre, celle d’honnêteté est à gauche.
Le cœur de l'électorat Filloniste n'est qu'à 15 % attaché à cette valeur d’honnêteté, 29 % des électeur FN également et 33 % des électeur En Marche.
L'autorité est marginale (un peu moins à l’extrême droite) et fait le pendant à la justice dans l'autre sens.
Pour le dire autrement, très massivement, les électeurs acceptent un président mou et injuste. Pour la moitié de l'électorat il peut être incompétent et pour l'autre moitié malhonnête. Rien que cette constatation fait froid dans le dos.
 
Enquête électorale française - Vague 12bis from Ipsos France

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Ivanberaud 931 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines