Magazine Société

Exposition Tête à tête, de Philippe Jean, à la Galerie du Château, à Renens

Publié le 06 avril 2017 par Francisrichard
Exposition Tête à tête, de Philippe Jean, à la Galerie du Château, à Renens

Il ne reste plus que deux jours pour se rendre à l'exposition Tête à tête de Philippe Jean, à la Galerie du château, une annexe du château de Renens. En cette fin d'après-midi ensoleillée, en m'y rendant, je découvre un quartier de la ville cosmopolite, contiguë à Lausanne, que je ne connais pas. 

La Galerie du Château est une petite galerie située au numéro 16 de l'avenue du Château. Pour y accéder, il faut d'abord franchir un portillon en fer forgé, puis traverser une courette et sonner à la porte, enfin entrer à droite. La galerie comprend un petit couloir qui donne sur une pièce modeste aux murs blancs.

Sur ces murs blancs, sous la lumière blanche de spots, sont accrochés les tableaux de l'exposition. Ils ressortent d'autant mieux de tout ce blanc qu'ils sont plutôt de couleurs sombres, même si de l'or s'y devine ou même y apparaît parfois nettement, surtout si on les regarde par en-dessous...

Tête à tête
Tête à tête

Tête à tête

Philippe Jean peint des paysages et des têtes, mais, cette fois, il propose un tête-à-tête avec des têtes, des têtes d'or donc, pour la plupart, qu'il a commencé de portraiturer il y a quelque vingt ans. Comme il a de l'humour, il offre d'ailleurs des Rochers de Ferrero à ceux dont la tête lui revient, ce qui est le cas de la mienne.

Philippe et moi avons fait connaissance dans un tout autre cadre et sommes ravis de nous retrouver au milieu de ses toiles. Qui représentent toutes des têtes comprises entre le sommet du crâne et la base du cou, striées verticalement façon larmes et obliquement façon balafres, c'est-à-dire tourmentées.

Réduire ces oeuvres à l'expression de tourments éprouvés par Philippe Jean serait cependant simpliste. Il ne faut pas oublier qu'il n'est pas vraiment triste et que les traces plus ou moins apparentes d'or sur ses toiles y sont peut-être pour rappeler non pas un âge d'or hypothétique mais les éclats qui éclairent tout être.

André Jaccard

André Jaccard

Philippe Jean et Greg

Philippe Jean et Greg

L'homme est un mystère pour l'homme. Et il ne se dévoile que par moments, comme l'or qui sert de premier sédiment à la plupart des acryliques de Philippe. L'artiste pressé qu'il est n'aime en effet pas attendre trop longtemps entre deux couches. L'acrylique, par conséquent, convient parfaitement à cet impatient.

Au tournant du soir un autre artiste se joint à notre conversation amicale. C'est André Jaccard, au profil de médaille, à l'esprit vif et facétieux, aux lèvres qui sourient et aux yeux qui pétillent, et bientôt trois latinistes trouvent in vino veritas, encore que le troisième, sur ordre de la faculté, ne puisse boire que des yeux humagne et pinot noir...

Francis Richard

Adresse:

Avenue du Château 16

1020 Renens

Suisse

Visites jusqu'au 8 avril 2017:

Vendredi: de 16:30 à 18:30

Samedi: de 14:30 à 17:00

Sur rendez-vous: 076 527 90 43

www.galerieduchateau.ch


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Francisrichard 12008 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine