Magazine Santé

DIABÈTE : L'exercice intense par intervalles réduit la glycémie autant que le traitement – Scandinavian Journal of Medicine & Science in Sports

Publié le 08 avril 2017 par Santelog @santelog

DIABÈTE : L'exercice intense par intervalles réduit la glycémie autant que le traitement – Scandinavian Journal of Medicine & Science in SportsCette équipe scandinave de l'Université de Turku révèle un nouveau bénéfice de l'exercice intense par intervalles, ici chez les personnes diabétiques de type 2. Cette forme d'exercice permet en effet, et dès les 2 premières semaines de pratique, d'augmenter le métabolisme du glucose dans les muscles ainsi que la sensibilité à l'insuline. Une étude présentée dans le Scandinavian Journal of Medicine & Science in Sports qui engage tout de même les patients diabétiques à consulter leur médecin avant de démarrer une nouvelle forme d'exercice.

Cet entraînement par intervalle à haute intensité (HIIT : high-intensity interval training) a été testé dans le cadre d'une étude plus large, pour évaluer ses effets sur la santé à la fois chez des personnes en bonne santé et des personnes diabétiques. Rappelons que le HIIT consiste en sessions d'exercice très intenses mais courtes (30s par exemple), suivies d'une période de récupération (de quelques minutes par ex.). Les résultats de cette étude sont plutôt encourageants pour cette forme d'exercice, car ils montrent un effet rapide sur le métabolisme. Cependant, les auteurs précisent qu'aucune différence majeure n'est constatée, ici sur le métabolisme du glucose, entre l'exercice intense par intervalles et la pratique sur une plus longue durée d'un exercice d'intensité modérée. Finalement l'entrainement HIIT présente un avantage unique mais appréciable, le gain de temps pour parvenir aux mêmes résultats métaboliques.

L'étude a été menée avec des participants hommes en bonne santé âgés de 40 à 60 ans qui ont participé à un programme d'exercice intense par intervalles ou à un programme d'exercice traditionnel d'intensité modérée. La même étude a été menée, sur 2 semaines, avec un groupe de personnes souffrant de résistance à l'insuline. Certains de ces participants souffraient de diabète de type 2 et certains de prédiabète, c'est-à-dire d'un taux de glucose élevé dans le sang mais pas suffisamment pour un diagnostic de diabète de type 2. Bien entendu, au départ de l'étude, le métabolisme du glucose et la sensibilité à l'insuline des participants de ce groupe diabète et prédiabète étaient considérablement réduits par rapport au groupe de participants en bonne santé.

Mais après seulement 2 semaines d'exercice intense par intervalles , soit au total 6 séances,

-le métabolisme du glucose tel qu'évalué dans les muscles de la cuisse rejoint le niveau de départ du groupe de contrôle en bonne santé ;

-le métabolisme du glucose et la sensibilité à l'insuline se sont améliorés avec les 2 types d'entrainement, ce qui suggère un choix en fonction de ses propres préférences.

-le groupe qui a suivi le programme d'intensité modérée n'atteint cependant, à 2 semaines, que 50% de l'amélioration observée par le groupe HIIT, ce qui suggère que pour obtenir les mêmes résultats métaboliques avec une pratique d'intensité modérée, il faut plus de temps. L'entrainement intensif à intervalles s'avère donc une excellente option si l'on veut réduire rapidement sa résistance à l'insuline.

-l'entrainement HIIT améliore également l'endurance, ainsi, ici, l'endurance des participants diabétiques n'a augmenté que dans ce groupe. Mais là encore, une pratique d'intensité plus modérée pourrait aboutir aux mêmes résultats mais sur une durée de pratique plus longue.

Cette forme d'exercice réduit le taux de glycémie autant que le médicament contre le diabète : en conclusion, l'exercice intense par intervalles entraine des effets bénéfiques sur le métabolisme du glucose, en particulier chez les diabétiques et chez ceux qui souffrent de troubles du métabolisme du glucose. Cette forme d'exercice réduit le taux de glycémie autant que le médicament contre le diabète. Par conséquent, l'exercice est une partie essentielle du traitement et de la prévention du diabète.

Cependant, les chercheurs appellent les personnes diabétiques à consulter leur médecin avant de débuter toute nouvelle forme d'exercice.

April 2017 DOI: 10.1111/sms.12875 Source: Scandinavian Journal of Medicine & Science in Sports Increased insulin-stimulated glucose uptake in both leg and arm muscles after sprint interval and moderate intensity training in subjects with Type 2 Diabetes or Prediabetes

DIABÈTE : L'exercice intense par intervalles réduit la glycémie autant que le traitement – Scandinavian Journal of Medicine & Science in Sports
Lire aussi: L'EXERCICE intense par intervalles inverse les processus de vieillissement

Accéder à nos dossiers

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Santelog 71170 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine