Magazine Santé

DIAGNOSTIC : Les cheveux gris, un signe cutané du risque de maladie cardiaque – EuroPrevent 2017

Publié le 09 avril 2017 par Santelog @santelog

Le cheveu est un témoin de notre âge biologique et de certains résultats de santé. Ici, DIAGNOSTIC : Les cheveux gris, un signe cutané du risque de maladie cardiaque – EuroPrevent 2017les cheveux gris sont liés au risque accru de maladie cardiaque chez les hommes. C'est la conclusion de cette étude présentée à EuroPrevent 2017- le Congrès de la Société européenne de cardiologie- qui incite à prendre compte ce signe cutané, en particulier chez les adultes jeunes.

" Le vieillissement est déjà un facteur de risque coronaire inévitable et il est associé à des signes dermatologiques qui permettent de détecter risque accru " , explique le Dr Irini Samuel, cardiologue à l'Université du Caire, en Égypte.

Athérosclérose et cheveux gris, des causes similaires : et l'éclaircissement des cheveux partagent des mécanismes similaires tels qu'un processus de réparation de l'ADN altéré, le stress oxydatif, l'inflammation, des changements hormonaux et la sénescence de cellules fonctionnelles. Cette étude a évalué la prévalence des cheveux gris chez les patients atteints de maladie coronarienne et confirme que c'est bien un marqueur de risque indépendant de la maladie.

Cheveux gris ou blanc et risque de maladie coronarienne : l'étude a été menée auprès de 545 hommes adultes qui ont subi une tomodensitométrie pour diagnostic de maladie coronarienne. Ces participants ont été divisés en sous-groupes selon la présence ou l'absence de maladie coronarienne et la quantité de cheveux gris / blanc. La quantité de cheveux gris a été classée en utilisant le score de blanchiment des cheveux : 1 : cheveux noirs, 2 : noir plus blanc, 3 : noir = blanc, 4 : blanc plus que noir et 5 : blanc pur. La qualité des cheveux de chaque patient a été évaluée par deux observateurs indépendants. Ensuite, les chercheurs ont pris en compte les facteurs de risque cardiovasculaire dont l'hypertension, le diabète, le tabagisme, la dyslipidémie et les antécédents familiaux de la maladie coronarienne. Les chercheurs constatent qu'un score élevé de blanchiment des cheveux (grade 3 ou plus) est bien associé à un risque accru de maladie coronarienne, indépendamment de l'âge et des facteurs de risque cardiovasculaire établis. Les patients atteints d'une maladie coronarienne présentent en effet un score statistiquement significatif de blanchiment des cheveux et une calcification coronarienne plus élevée.

Plusieurs facteurs indépendants : l'âge, le score de blanchiment des cheveux, l'hypertension et la dyslipidémie sont ainsi des facteurs prédicteurs indépendants de présence de maladie coronarienne athérosclérotique. L'âge seulement s'avère un prédicteur indépendant du blanchiment des cheveux.

Des données qui suggèrent que, indépendamment de l'âge, le blanchiment des cheveux indique l'âge biologique et signale un risque cardiovasculaire accru. C'est aussi un appel aux patients asymptomatiques présentant un risque élevé de maladie coronarienne, prédit par des cheveux précocément blancs, à passer des examens réguliers pour éviter les événements cardiaques précoces. Enfin, des recherches supplémentaires sont nécessaires, en coordination avec les dermatologues, pour mieux cerner les facteurs génétiques et environnementaux évitables qui déterminent le blanchiment des cheveux et, plus largement, sur les signes cutanés prédicteurs du risque qui permettraient d'intervenir plus tôt.

DIAGNOSTIC : Les cheveux gris, un signe cutané du risque de maladie cardiaque – EuroPrevent 2017
Lire aussi : VIEILLISSEMENT: Vers une thérapie génique contre les cheveux gris? -


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Santelog 71170 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine