Magazine

Agia Pelagia, ma plage préférée en Crète

Publié le 10 avril 2017 par Guy Deridet

C'est ma balade préférée depuis un an que je vis en Crète.



Agia Pelagia, ma plage préférée en Crète Agia Pelagia, ma plage préférée en Crète Je laisse ma voiture en haut de la montagne et je descend vers la plage, puis je remonte, à pied.

J'ai fait cette promenade des dizaines de fois car c'est à la fois un excellent exercice physique et un spectacle merveilleux et toujours renouvelé, en fonction des saisons.

C'est la Grèce des cartes postales, certes, mais je ne m'en lasse jamais. J'ai fait des centaines de photos de cet endroit et ce ne sont jamais les mêmes. En cette saison, au printemps, des quantités de fleurs sont apparues qui changent complètement les panoramas. En hiver c'était devenu tout vert, car l'herbe était revenue, avec les pluies, alors qu'en été c'est la couleur marron qui dominait, avec la sécheresse.

En fait, il y a deux plages : la plus fréquentée est Agia Pelagia et la moins fréquentée est Lygaria, donc beaucoup plus tranquille pendant la saison touristique qui dure d'avril à novembre. J'aime Lygaria pendant la saison et je préfère Agia Pelagia en dehors de la saison.

En hiver, de novembre à avril, c'est ville morte. Tout est fermé, à l'exception d'un ou deux commerces, et les plages sont désertes. Quand le soleil est de la partie, c'est à dire souvent, même en hiver, j'adore cette période. Quand j'arrive à pied de la montagne dans cette ville grouillante de monde en été et absolument vide en hiver, avec la beauté des paysages, c'est vraiment une très étrange sensation.

Et très agréable pour quelqu'un comme moi, coutumier de la solitude.

Je vis seul depuis 20 ans. J'ai été marié deux fois, j'ai eu deux fois deux enfants, et j'ai choisi finalement la solitude. J'e n'ai rien d'un ermite, j'adore m'amuser, danser, j'apprécie de temps en temps la bonne chère, mais j'apprécie vraiment la solitude, après trente années de mariage. Surtout dans les endroits plutôt agréables où j'ai choisi de vivre depuis que j'ai fait valoir mes droits à la retraite, le jour de mes soixante ans.

C'était il y a déjà dix ans, et cette deuxième vie me convient parfaitement.

Le diaporama



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Guy Deridet 377442 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte