Magazine Société

Les Françaises ont leur premier enfant plus tard

Publié le 11 avril 2017 par Podcastjournal @Podcast_Journal
Rédacteurs et stagiaires: cliquez sur cette barre pour vous connecter en back-office de la rédaction! Recherche par tags (mots-clés) Recherche d'évènements (agenda) Entre 1998 et 2015, l'arrivée du premier bébé a été repoussée de 1,2 an. Comme pour le premier enfant, l'arrivée du deuxième a été retardée dès le milieu des années 1970 pour atteindre 31 ans en 2015, et 32,6 ans pour le troisième enfant, selon les chiffres de l'INSEE.

Autre indicateur, plus les femmes sont diplômées, plus le premier enfant arrive tard. De fait, le calendrier des naissances change sensiblement avec le niveau de qualification et la tendance se confirme. En 2012, les femmes les moins diplômées ont en effet eu leur premier enfant quatre ans plus tôt que les plus diplômées, soit 29,6 ans en moyenne contre 25,6 ans.

Cette progression est constante mais tend à se ralentir: l’augmentation qui était de deux mois par an en 1998 n’est plus que d’un mois aujourd’hui.
Les femmes immigrées connaissent également des maternités plus précoces (l’âge du premier enfant est de 27,6 ans en moyenne).

La moyenne européenne est de 28,8 ans pour un premier enfant. La France reste en dessous du seuil de renouvellement des générations qui se situe à un taux de fécondité de 2,1 par femme, malgré une démographie parmi les plus fortes d’Europe.

L’âge pour les premières maternités varie également assez fortement d’un pays à l’autre. C’est en Bulgarie que les femmes deviennent mères le plus tôt, à 25,8 ans en moyenne. À l’inverse, l’âge moyen à la première maternité atteint ou dépasse les 30 ans en Grèce, au Luxembourg, en Espagne et en Italie.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Podcastjournal 108031 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazine