Magazine Santé

PARODONTITE : Des œstrogènes en prévention chez les femmes ménopausées ? – Menopause

Publié le 11 avril 2017 par Santelog @santelog

PARODONTITE : Des œstrogènes en prévention chez les femmes ménopausées ? – MenopauseCette étude révèle un des bénéfices collatéraux de la thérapie hormonale contre l'ostéoporose, à la ménopause : une meilleure santé parodontale. Car finalement, l'ostéoporose peut toucher l'ensemble des os du corps, y compris la mâchoire. Des conclusions présentées dans la revue Menopause, qui viennent ajouter la santé dentaire et gingivale aux bénéfices déjà documentés de la thérapie par œstrogènes, dont la réduction des bouffées de chaleur, l'amélioration de la santé cardiaque, le maintien de la densité osseuse et de la satisfaction sexuelle. Cette thérapie par œstrogènes utilisée pour traiter aussi l'ostéoporose peut effectivement favoriser des dents et des gencives plus saines.

Les niveaux d'œstrogène chutent à la ménopause, les femmes deviennent plus vulnérables à de nombreux problèmes de santé, dont la perte de densité minérale osseuse qui peut conduire à l'ostéoporose. Dans le même temps, les changements dans la santé bucco-dentaire sont fréquents, les dents et les gencives deviennent plus sensibles à l'infection et à l'inflammation, entraînant douleur, saignements et parfois la parodontite avec à la clé la perte de dents.

L'étude est menée ici auprès de 492 femmes brésiliennes post-ménopausées, âgées de 50 à 87 ans, dont 113 traitées pour l'ostéoporose et 379 non traitées. Les chercheurs ont suivi ces femmes pour déterminer si le traitement de l'ostéoporose pouvait aussi contribuer à augmenter la densité minérale osseuse dans la mâchoire, et donc simultanément améliorer la santé bucco-dentaire globale. L'analyse montre que le taux d'incidence de la parodontite sévère chute de 44% chez les participantes traitées pour l'ostéoporose vs groupe non traité. Le traitement consistait, précisément, en œstrogènes seuls ou œstrogènes plus progestatifs, ainsi que supplémentation en calcium et de vitamine D, pendant au moins 6 mois.

peut se produire dans tout le corps, y compris la mâchoire, et conduire à un risque accru de maladie parodontale...

February 22, 2017 Estrogen Therapy Shown Effective in Reducing Tooth and Gum Diseases in Postmenopausal Women

PARODONTITE : Des œstrogènes en prévention chez les femmes ménopausées ? – Menopause
Plus d'études sur la Parodontite


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Santelog 71170 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine