Magazine Santé

DÉNUTRITION de l'ENFANT : La clé est dans le microbiote – ENDO 2017

Publié le 11 avril 2017 par Santelog @santelog

DÉNUTRITION de l'ENFANT : La clé est dans le microbiote – ENDO 2017Près de 180 millions d'enfants dans le monde souffrent de malnutrition et de dénutrition, avec les risques associés de nombreuses maladies et de troubles du développement cognitif. La dénutrition infantile reste la principale cause de décès chez les enfants de moins de 5 ans. Ce n'est pas la première fois que des experts en nutrition envisagent la piste du microbiome intestinal comme une cible clé pour faire face à ces retards de croissance. Un espoir poursuivi par cette équipe de l'University School of Medicine, St. Louis qui soutient à l'occasion du Congrès ENDO 2017 que les " bonnes bactéries " pourrait contribuer à améliorer la croissance et le développement, même en cas de malnutrition.

Car les perturbations du microbiote intestinal en début de vie, associées à la malnutrition infantile, peuvent détenir la clé d'une solution contre les effets de la dénutrition. Si plusieurs études ont déjà suggéré que les bactéries intestinales pourraient influencer l'obésité , maintenant les chercheurs font l'hypothèse qu'elles pourraient également influer la réponse de l'enfant à la malnutrition.

De nombreuses études épidémiologiques ont déjà tenté de comprendre l'ensemble des facteurs de la dénutrition, au-delà de l'insécurité alimentaire et ont ouvert la piste de facteurs qui agissent à l'intérieur du corps et se transmettent à travers les générations, résume le Dr Jeffrey I. Gordon, directeur du Centre for Genome Sciences de l'Université de Washington à St. Louis (Missouri). Certes des progrès ont été accomplis dans la prise en charge des formes sévères de dénutrition, en particulier avec l'introduction d'aliments thérapeutiques prêts à l'emploi associés à une réduction de la mortalité. Cependant ces thérapies ne règlent pas les causes des séquelles à long terme de la dénutrition sévère, notamment le retard de croissance persistant, la détérioration de la fonction immunitaire et les anomalies cognitives chez l'Enfant.

2 types de bactéries bénéfiques qui contribuent à la croissance et au développement : l'équipe a examiné les bactéries intestinales chez des bébés sains et mal nourris au Malawi.

Les chercheurs savaient que les enfants d'âges similaires ont généralement des bactéries intestinales similaires. Cependant, ils constatent que les bébés malnutris avaient un microbiote similaire à celui d'enfants sains beaucoup plus jeunes. Les chercheurs ont fait l'hypothèse que ce type de microbiote intestinal peu mature pouvait être un signe de mauvaise nutrition mais aussi une des causes des maladies associées. Les chercheurs ont donc travaillé à partir de bactéries issues d'enfants mal nourris et en bonne santé et les ont transplantées chez des souris. Ils constatent que les microbiotes issus d'enfants mal nourris se développent moins bien et identifient 2 types de bactéries bénéfiques qui contribuent au développement des souris (Ruminococcus gnavus et Clostridium symbiosum). 2 bactéries jugées prometteuses pour lutter contre les effets de la malnutrition.

Le microbiote intestinal impliqué dans la biologie du développement humain : " Le microbiote intestinal, le plus grand des microbiotes semble ainsi réguler le développement de l'hôte. Les bactéries du microbiote sont notamment impliquées en particulier dans la biotransformation des nutriments en composés bioactifs qui participent à la biologie du développement. Un développement sain du microbiote est donc nécessaire pour une croissance saine et la façon dont il se développe a des effets à long terme sur les phénotypes physiologiques, immunologiques, métaboliques et probablement même neurologiques.

sur la capacité des entéropathogènes à entrer et à s'établir au sein du microbiome. Le déséquilibre bactérien qui s'en suit conduit à la production d'agents métaboliques qui affectent divers aspects de la croissance en bonne santé. Les perturbations du développement postnatal du microbiote ont eux aussi un impact Les effets dépassent alors les parois de l'intestin et impactent de nombreux systèmes et de nombreux organes.

Jun 2016 DOI: 10.1126/science.aad9359 Childhood undernutrition, the gut microbiota, and microbiota-directed therapeutics

DÉNUTRITION de l'ENFANT : La clé est dans le microbiote – ENDO 2017
Lire aussi: - MICROBIOTE INTESTINAL: Une clé contre la malnutrition?


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Santelog 71170 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine