Magazine Santé

Cannabis : dommages congenitaux a l’adn et danger pour les generations futures ?

Publié le 12 avril 2017 par Infodrogue

       Le principal composé psycho-actif du cannabis, le tétrahydrocannabinol (THC), serait capable d’endommager l’ADN jusqu’au  « chromothripsis », c’est-à-dire jusqu’à des dommages cellulaires sévères mais pas au point de tuer la cellule…

CANNABIS : DOMMAGES CONGENITAUX A L’ADN ET DANGER POUR LES GENERATIONS FUTURES ?

C’est la conclusion d’une étude universitaire australienne publiée dans la revue Mutation Research le 4 mai 2016.

Les auteurs citent en particulier plusieurs études montrant un lien positif entre la consommation de cannabis et des anomalies fœtales telles que le spina-bifida ou un faible poids de naissance, corrélées à des perturbations dans la croissance cellulaire.

Les chercheurs de l’University of Western Australia suggèrent même la possibilité d’une transmission de ces dommages génétiques sur plusieurs générations.

Le « chromothripsis » (éclatement des chromosomes) a déjà été associé à certains types de cancer, de maladies graves et de malformations congénitales.

Cannabis chromothripsis

Les chercheurs ont examiné 189 études de la littérature à la recherche de preuves d’effets du cannabis et de ses différents  « principes actifs » sur l’ADN humain pouvant conduire au cancer et/ou affecter le développement du cerveau.

Cette étude commence par un historique scientifique sur les étapes clés de la division cellulaire puis illustre comment le cannabis perturbe ce processus à des stades bien spécifiques, conduisant à des mutations génétiques cancérigènes ou à des anomalies fœtales.

    En conclusion, cet examen réunit des éléments de preuve soutenant l’idée que le cannabis peut perturber la division cellulaire, entraînant ainsi des dommages génétiques, pouvant conduire au développement de cancers et d’anomalies fœtales. L’examen suggère que d’autres substances pourraient perturber le cycle cellulaire de manière similaire : alcool, opioïdes, tabac et benzodiazépines. Une narration qui appelle à de plus amples recherches sur les effets génétiques possibles du cannabis…

Sources
Mutation Research: Fundamental and Molecular Mechanisms of Mutagenesis May 4 2016 doi:10.1016/j.mrfmmm.2016.05.002 
Chromothripsis and epigenomics complete causality criteria for cannabis- and addiction-connected carcinogenicity, congenital toxicity and heritable genotoxicity et NHS. UK


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Infodrogue 1011 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines