Magazine Santé

GROSSESSE et OBÉSITÉ : Surpoids de la mère et risque d'épilepsie de l'enfant – JAMA Neurology

Publié le 13 avril 2017 par Santelog @santelog

GROSSESSE et OBÉSITÉ : Surpoids de la mère et risque d'épilepsie de l'enfant – JAMA NeurologyEntre 15 et 34% des femmes enceintes sont en surpoids ou atteintes d'obésité, selon les pays. On connait bien les complications liées à l'obésité durant la grossesse, cependant cette large étude suédoise en révèle une nouvelle : un risque accru d'épilepsie pour le bébé.Des conclusions présentées dans le JAMA Neurology qui suggèrent en particulier que l'inflammation liée à l'obésité pourrait perturber le développement neurologique du bébé.

Le surpoids maternel et l'obésité ont fortement augmenté au cours des 3 dernières décennies, dont la prévalence de l'obésité sévère (IMC ≥35,0). Or l'obésité pendant la grossesse est liée à une inflammation systémique, à une altération des réponses endocrines, à une déficience en acide folique et à une résistance à l'insuline. Si pour toutes ces raisons, l'obésité est un facteur de risque de complications de la grossesse, dont de diabète gestationnel, de poids excessif du bébé pour l'âge gestationnel, d'asphyxie, de blessures à la naissance et d'anomalies congénitales, peu d'études encore ont traité de l'association entre surpoids maternel et épilepsie chez l'enfant. On s'inquiète cependant de plus en plus des effets neurologiques à long terme des enfants exposés à l'obésité maternelle. Quelques études ont constaté des risques accrus de déficience intellectuelle, de déficit de l'attention / hyperactivité, d'autisme et de paralysie cérébrale chez les enfants dont les mères étaient en surpoids ou obèses pendant la grossesse.

Les chercheurs du Karolinska Institutet (Suède) ont mené cette large étude à partir des données de 1,4 million d'enfants, nés en Suède entre 1997 et 2011. L'analyse montre que :

-sur ce 1,4 million d'enfants, 0,5% soit 7.592 enfants ont reçu un diagnostic d'épilepsie jusqu'à la fin du suivi (2012).

-un risque accru d'épilepsie chez les enfants de mères en surpoids au début de leur grossesse : précisément, le risque d'épilepsie s'avère accru de 11% chez les enfants de mères dont l'indice de masse corporelle (IMC) est compris entre 25 et 30.

-Les enfants de mères obèses (soit à IMC compris entre 30 et 35) voient leur risque d'épilepsie accru de 20%, vs les enfants de mères de poids normal.

-Les enfants de mères atteintes d'obésité morbide (soit à IMC compris entre 35 et 40) ont un risque d'épilepsie accru de 30%.

-Enfin, l'obésité extrême de la mère est associée à un risque accru d'épilepsie de 82% pour l'enfant.

Lésions ? Inflammation ? Si cette analyse des données ne précise pas les causes possibles de cette association dose-dépendante, entre le surpoids de la mère en début de grossesse et le risque d'épilepsie de l'enfant, les chercheurs suggèrent que le surpoids ou l'obésité pendant la grossesse pourraient entraîner un risque plus élevé de lésions cérébrales chez les nourrissons, ou que l'inflammation induite par l'obésité pourrait affecter le développement neurologique.

Encore une fois, surpoids et obésité sont des facteurs de risque évitables et modifiables, et l'étude appelle à nouveau à la prévention de l'obésité chez les femmes en âge de procréer. Une stratégie globalement importante pour les résultats de la grossesse, la santé de la mère et de l'enfant, mais aussi pour son bon développement neurologique.

JAMA Neurology April 3, 2017 doi:10.1001/jamaneurol.2016.6130 Maternal Body Mass Index in Early Pregnancy and Risk of Epilepsy in Offspring

GROSSESSE et OBÉSITÉ : Surpoids de la mère et risque d'épilepsie de l'enfant – JAMA Neurology
Retrouvez les blogs thématiques de Santé log : Obésité blog et Pédiatrie blog

Fibromyalgie blog Accéder à nos dossiers

Pour y accéder, vous devez êtreet vous identifier


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Santelog 67150 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine