Magazine France

Ce #GUD que j’aime #FN #antifa

Publié le 13 avril 2017 par Gédécé @lesechogaucho

Vous l’aurez deviné (et les plus avertis l’auront sûrement anticipé) ce ne sont pas les bas de plafond racistes et violents que je (nous) combats (tons), mais  Le GUD – Groupes Unifiés de Déménageurs, à l’origine de ceci :

Capture Capture2

Voilà ce qu’en dit un collectif antiraciste nantais :

Pas de locaux pour les fachos !

Peu de temps après l’annonce de l’ouverture de deux permanences FN en Loire-Atlantique, à Nantes et à Varades, voilà que de facétieuses personnes ont tenu à dire à leur façon ce qu’elles pensaient de l’ouverture imminente de ces locaux. Le Groupe Unifié de Déménageurs (GUD), anonyme, a ainsi redécoré et partiellement saboté simultanément les permanences en question, comme expliqué dans leur communiqué que nous joignons. Joli coup camarades, tou-te-s uni-e-s contre les fascismes !

Les explications sont là :

Alors que l’ancienne permanence du Front National à Nantes située quai de Versailles a fermé l’été dernier, suite, notamment, à de nombreuses décorations et expressions populaires, celui-ci a jugé bon de se réimplanter en Loire-Atlantique en ouvrant deux permanences, à Varades et à Nantes.

Le Front National a du se faire arnaquer par son agence immobilière. Malgré le fait que le 25 février plus de 5000 personnes ont clamé haut et fort leur refus des idées de l’extrême-droite, de repli sur soi, de peur de l’autre, malgré que le grand Ouest a toujours été une terre de lutte révolutionnaire et anti-réactionnaire, il persiste à vouloir prendre racine sur le sang et la sueur des opprimé-e-s.  A prétendre combattre ce qu’il est : un parti dirigé par un richissime clan familial, recueillant nazis, identitaires violents et racistes décomplexés, un parti qui ne cherche le pouvoir que pour son propre intérêt, « au nom du peuple », en instrumentalisant les souffrances causées par le capitalisme et qui pourtant appliquera les mêmes politiques d’austérités que les libéraux au pouvoir depuis 30 ans. (suite et source)

Cette initiative, on en pense ce que l’on veut (m’en fous, ya pas mort d’homme – ni de femme – mais c’est juste qu’ils auraient pu faire quelque chose de plus artistique, avec de belles fresques humanistes et joyeuses de nature à enjoliver le lieu… si bien sûr, les bas de plafond dont il s’agit leur en avaient laissé le loisir 😉 Mais de là à voir apparaître soudain cela sur mon écran… ça fait peur !

Ce #GUD que j’aime #FN #antifa

(Ah, mais non, suis-je bête.  » Ce n’est pas la même choooose, dont on cause, Gédécé !  ça, c’est à Paris, pas en Loire Atlantique, bon sang, faut suivre ! »  –  je sais, je me parle tout seul, pas vous ? )

Ah oui, reprenons nos esprits. En fait, le bas de plafond violent et raciste ¹ fait référence à ça (source) :

Ce #GUD que j’aime #FN #antifa

Dans Le Figaro, on en apprend un peu plus de l’un des pompiers. Il nous apprend qu’il est intervenu « dans une agence d’assurances située au rez-de-chaussée du 262 rue du Faubourg Saint-Honoré pour un feu «rapidement maîtrisé» qui a «dégradé une porte et un paillasson».

Cette info, venant d’un autre média (Europe 1 si mes souvenirs sont justes), a été communiquée à « NatioFAF »  par ce compte :

Ce #GUD que j’aime #FN #antifa

(Sa TL est tout aussi ruineuse pour l’équilibre mental de n’importe quel individu de bonne constitution que celle de son acolyte. J’en ai fait le relais sur twitter. Affligeant de bêtise, racisme et fake news en tous genres. Il me fait penser à cet autre, du même genre… )

Passons.  En furetant ici et là sur le sujet pour me faire une idée, je suis tombé sur un étrange « article » (j’hésite à le qualifier comme tel) d’un certain Etienne Baldit, journaliste comme moi je suis travailleur sénégalais ou technicien ukrainien sur une plate-forme pétrolière, qui veut à tout pris faire dire quelque chose qu’elle ne dit pas à une porte-parole du NPA :

Ce #GUD que j’aime #FN #antifa

Voilà qui m’interroge plus sur les propres positionnements personnels de Monsieur Baldit  que sur un éventuel laxisme, si ce n’est pourquoi pas –  allons y Franco (sic)  – de la complicité si ce n’est opérationnelle, du moins morale, je suppose) avec les dangereux terroristes qui ont jeté un mégot dans la poubelle du QG de MLP. Re- Passons. Journalisme couché, dirait un autre. Allons plutôt aux faits, les vrais, plutôt que les fantasmes et les obsessions des uns et des autres :

« FN vs KLM

(tag retrouvé à côté de la « tentative d’incendie » selon Le Monde, qui est en fait KLX comme on va le voir ci-dessous)

Voilà les seules choses que l’on sait pour l’instant, relayé par Le Monde, déjà cité.

Un groupe disant s’appeler « Combattre la xénophobie » a contacté l’AFP pour revendiquer cette action. Elle a été menée, selon ce collectif, à l’aide de cocktails Molotov et à la mémoire d’un homme prénommé Loïc, « tabassé par des militants FN il y a dix ans ». L’interlocuteur a également déclaré auprès de l’agence de presse avoir mené une action similaire au siège du quotidien d’extrême droite Présent. « Ça va continuer tous les jours jusqu’aux élections »,

Je n’ai trouvé aucune trace de cette autre supposée tentative d’incendie au journal Présent. Adrien Desport, ESous ce même article du journal Le Monde, relayé sur twitter, voilà que je trouve quelqun qui rejoint mes soupçons personnels, à confirmer ou infirmer (on verra quand on saura, contrairement aux bas de plafond qui s ‘agitent déjà ) :

Ce #GUD que j’aime #FN #antifa

Il fait référence à ce cas quasi clinique (et clanique) d’un cadre du FN,  Adrien Desport (qui entre parenthèses sévit de nouveau sur twitter, transformé en gentleman bien sous tous rapports…) et dont on entendra probablement encore parler compte-tenu de sa pathologie si personnelle),  qui brûlait des voitures dans le 77 pour attiser (sic) le sentiment d’insécurité. Et qui a été dûment condamné et emprisonné pour cela.

Ailleurs, on voit la réelle portée de la tentative d’incendie criminelle :

Ce #GUD que j’aime #FN #antifasource

Cette photo et les informations plus ou moins biaisées qui accompagnent l’incident ont aussitôt été relayés dans la fachopshère, comme ici, l’un des nombreux relais de fake news merdeux sur le net :

Ce #GUD que j’aime #FN #antifa

En agrandissant, on peut constater qu’il y a un lien pointant vers RT (Russia Today) l’un de leurs relais favoris, grand pourvoyeur de fake news. Ils agissent d’autant plus vite sur ce genre d’événements qu’ils ont des relais très commodes qui travaillent pour eux, comme je l’ai déjà démontré, avec l’aide d’autres) ici.

Ce #GUD que j’aime #FN #antifa

Après avoir pris connaissance de tout cela, voilà maintenant ce que déclare la fureur (pardon pour le jeu de mots médiocre, je le reconnais) de ces gens là :

« Je suppose qu’il s’agit là d’un acte probablement d’un groupuscule d’extrême-gauche. Ces groupuscules se sentent en toute impunité depuis des mois. Ce sont ceux qui ont détruit des commerces, brûlés des voitures au moment des manifestations, qui s’attaquent à la police ». « Je ne suis pas étonnée parce que le gouvernement de François Hollande les laisse faire depuis des mois alors que j’ai réclamé à plusieurs reprises [leur] dissolution », a poursuivi la présidente du FN. (source)

La rapidité avec laquelle tout un milieu, la fachosphère, qu’elle soit virtuelle ou bien réelle, sous la forme de ses représentants officiels, au Fn et chez ses affidés identitaires, relaie un tel incident, comme s’il s’agissait de l’incendie du Reichstag 😉 , en dit bien long sur le traitement de l’information actuellement. Voilà qui nous instruit sur l’évolution sociétale de notre époque. Selon que tu seras d’extrême droite ou  « d’extrême gauche » (soi-disant, car où commence l’extrême ? Si c’est à partir de Macron, ça risque de faire beaucoup de monde… 😉 tu ne seras pas véhiculé dans le traitement de l’information de la même manière… CQFD. Je m’étonne en outre que quelqun qui appelé à éventuellement diriger notre pays fasse preuve d’une telle irresponsabilité en jetant comme elle l’a fait de l’huile sur le feu (sic). La voir  instrumentaliser aussi éhontément un fait aussi mineur que je l’ai circonstancié,  et en appelant ainsi (elle connait la force de ses signaux) ses meutes d’enragés bien connus de la police à faire des pogroms de gauchistes et de musulmans, voilà qui est pour le moins affligeant.  Surtout quand on sait qui l’entoure, sa garde rapprochée du GUD, le vrai celui-ci, celui qui insulte, harcèle, agresse, violente et tabasse, terrorise, vole, escroque et rançonne…De qui se moque-t-elle ?

Et après, on s’étonne que de jeunes gens fragiles psychologiquement, comme celui dont j’ai présenté le compte ci-dessus, dans son monde imaginaire fait de croisades et d’envahissements paranoïaques,  parte en guerre, armes à la main, contre l’ennemi montré du doigt par Madame le Pen comme cet autre à Québec, inspiré d’elle ? Voir une telle responsable politique d’un univers si malfaisant pointer des racailles gauchistes, alors que je relaie pour ma part ici tous les jours les nombreux délits plus ou moins violents mais tous aussi toxiques pour notre société, voilà qui est en outre plutôt paradoxal et croustillant. J’en rirais si ce n’était si dramatique.  Ils n’ont vraiment honte de rien. Le terrorisme d’extrême droite existe, j’en ai bien peur… Même le commissaire européen à la sécurité s’en soucie fort, comme moi.  Pour rappel, afin de frapper les esprits, rappelons qu’en plus du cas Desport brûleur de voitures déjà cité, on peut relever ainsi, aussi   :

Le cas de Christophe Chagnon, ancien (et oui, encore, comme c’est bizarre…. 😉 conseiller municipal d’Echirolles condamné pour la tentative d’incendie d’une mosquée.

L’agression raciste violente d’Arras, dans laquelle trois jeunes néo-nazis ont agressé gratuitement et sauvagement des jeunes au hasard dans la rue, simplement parce qu’ils les soupçonnaient d’être d’origine maghrébine.

L’histoire de ce chroniqueur habituel de Riposte Laïque qui fait l’apologie du terrorisme, si et uniquement si   elle vient de leurs propres rangs.

L’affaire Grégoire M. où l’on constate qu’un militant identitaire a tenté d’importer des armes et du matériel de guerre d’Ukraine.

Cette opération violente de l’Action française, avec une quinzaine de militants violents, le visage camouflé derrière des foulards, munis de tracts intitulés « A mort Ciot » (un député PS dont ils ont perturbé les vœux parlementaires).

Cette saisie d’armes en Gironde dans les milieux d’extrême-droite,

Le cas de Thierry Maillard, ancien militant et candidat FN de Reims, interpellé pour trafic d’armes

… sans parler de tout le reste, un peu moins récent… (la liste est si longue que j’en oublie forcément !)

Et donc, ici, on parlait de quoi déjà ? Ah oui, un feu de paillasson… Voilà voilà… Savoir raison garder, contrairement à ces gens là… Heureusement que le ridicule ne tue pas, les bancs du Fn seraient déjà bien dégarnis.

Ce #GUD que j’aime #FN #antifa

¹ je le sais, j’ai été voir dans sa TimeLine (TL pour les initiés) :  rien que de l’ordure violente, raciste, haineuse à en frémir d’horreur et d’effarement moral.

Ce #GUD que j’aime #FN #antifa

Ce compte, rien que dans sa bio, est contraire au droit français. Et pourtant, la politique de modération de twitter est tellement nulle que des centaines de comptes tous aussi racistes et violents, qui l’affichent clairement, peuvent exister sans être inquiétés. CQFD. j’en ai profité pour aspirer au passage la liste de ses contacts avant blocage. Pas envie d’être importuné par ces racailles sans foi ni loi, qui ne répugnent à aucune basse manœuvre de harcèlement pouvant avoir un prolongement dans la réalité sous forme de coups de couteaux, comme notre ami H., de Marseille, l’a appris à ses dépends.

Advertisements

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Gédécé 130147 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte