Magazine Santé

TROUBLES VEINEUX ? Il y a la compression, l'hygiène de vie mais aussi les micronutriments – Prévention

Publié le 14 avril 2017 par Santelog @santelog

TROUBLES VEINEUX ? Il y a la compression, l'hygiène de vie mais aussi les micronutriments – PréventionL'insuffisance veineuse chronique et le développement de varices touche un grand nombre de femmes à travers le monde. Son incidence augmente avec l'âge, sa prévalence avec le vieillissement de la population. Les femmes sont deux fois plus touchées par les troubles veineux que les hommes, pour des raisons hormonales : c'est le cas de 40 % des femmes de plus de 40 ans et de 70 % des femmes de plus de 80 ans. Parmi les traitements de base de l'insuffisance veineuse chronique, il y a la compression veineuse, sur conseil ou sur prescription, qui doit être dispensée dans les règles de l'art. Mais certaines mesures de mode de vie et certains compléments alimentaires peuvent aussi contribuer à réhabiliter le tonus veineux.

Selon un sondage réalisé à l'initiative de la Société Française de Phlébologie, 26 % des femmes âgées de plus de 30 ans déclarent souffrir de maladie veineuse et 43 % présentent l'un des symptômes suivants : jambes lourdes, varices, douleurs le soir et impatiences...

En dehors de la chirurgie, la compression reste le traitement de base. Une compression doit être choisie au cas par cas, en fonction de ses propriétés et de la tolérance et de l'observance de chaque femme. Si la majorité des compressions interviennent dans la prise en charge des troubles fonctionnels de l'insuffisance veineuse chronique, la fatigue, les jambes lourdes ou des déplacements fréquents en avion ou encore la grossesse, peuvent motiver d'y avoir également recours. La question reste le choix et la disponibilité de la bonne compression qui permettra de maîtriser et de soulager efficacement les symptômes: c e choix de la " bonne compression " se fait en fonction de plusieurs critères dont les principaux sont les signes et symptômes cliniques, la pathologie, son site et les spécificités morphologiques du patient. Aujourd'hui, les femmes (et les hommes) ont accès à un grand choix de dispositifs et les fabricants ont fait d'énormes progrès. Cependant, au-delà du côté esthétique, le choix du professionnel de santé, prescripteur ou pharmacien, reste guidé par la pathologie et les particularités morphologiques de sa patiente, même si, en général, la préférence des femmes va vers les chaussettes, les collants et les bas.

Des mesures d'hygiène de vie peuvent aussi contribuer à la santé vasculaire : on sait que parmi les facteurs majeurs de troubles veineux figurent la sédentarité et le surpoids. Ainsi, la station debout prolongée et le piétinement favorisent le développement de la maladie veineuse. Le retour veineux qui résulte en partie de la pompe musculaire doit être entretenu par la marche et l'exercice. C'est la première mesure de mode de vie à renforcer le retour veineux.

La surcharge pondérale ou un indice de masse corporelle (IMC) inférieur à 27 est associé à un risque de développer des varices de 29%, un IMC supérieur ou égal à 27, à un risque de 39 %. On comprend donc que le maintien du poids voire la perte de poids si nécessaire peut aussi contribuer à réduire les troubles veineux.

L'apport alimentaire en certaines substances végétales (phytostérols, fibres...) ou en acides gras spécifiques (EPA et DHA) peut également contribuer à prévenir les troubles vasculaires.

peuvent contribuer au stress oxydatif impliqué dans la maladie veineuse. L'apport alimentaire ou par supplémentation de vitamines E, C, caroténoïdes, polyphénols, anthocyanes, oligoéléments dont sélénium (ex : Oligomax Enfin, certains nutriments ou compléments nutritionnels ® Sélénium) ou manganèse peut aussi contribuer à maintenir la santé endothéliale. Certaines plantes (ex: marron d'inde, vigne rouge, raisin) sous forme de compléments de phytothérapie (ex : Ergyveine ®) peuvent également permettre de lutter contre la sensation de jambes lourdes améliorer ainsi la qualité de vie des femmes à l'approche de l'été.

TROUBLES VEINEUX ? Il y a la compression, l'hygiène de vie mais aussi les micronutriments – Prévention

est partenaire de cet article


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Santelog 67150 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine