Magazine High tech

Science et robotique : Octobot, le robot poulpe mou autonome

Publié le 14 avril 2017 par Bestofrobots

Octobot, le robot entièrement mou et autonome

Science et robotique : Octobot, le robot poulpe mou autonome

C'est une petite révolution technologique par sa taille mais une grande avancée pour la robotique : cette pieuvre aux allures colorées s'avère être un robot fonctionnel.

L'industrie des " soft bots " (robots en matière flexibles) s'est souvent inspiré de cette animal, la pieuvre, avec sa flexibilité, l'intelligence de son déplacement, sa vitesse et bien évidemment, ses 8 tentacules qui représentent bien la pluralité des fonctions d'un robot, etc... Cette fois-ci cependant, l'Octobot, développé par Michael Wehner et son équipe de l'institut d'ingénierie inspirée de la biologie de Wyss à Harvard, a une particularité qui ouvre de grandes possibilités dans le monde de la robotique : il n'est alimenté par aucun composant rigide, ne contient pas de moteur et est indépendant de tout câble ou électricité.

Un robot mou et autonome, comment cela fonctionne ?

Il se démarque donc des robots faits de plastique, fibres de carbone et circuits électrique en adoptant l'aspect mou de l'animal dont il est inspiré.

Il est donc rendu totalement autonome de toute énergie électrique puisqu'il agit grâce à une réaction chimique obtenu à partir d'eau oxygénée et de particules de catalyseur au platine. Ses déplacements s'effectuent grâce à de petits tuyaux internes qui font parcourir de l'oxygène dans les tentacules, permettant leur extension, puis leur flexion, actionnant ainsi le mouvement de la pieuvre.

Quant à la conception d'un tel robot, l'équipe a utilisé une combinaison de modelage de matériaux mous à une impression 3D.

La " Soft robotique ", un atout pour l'humain

Cette technologie qui aiderait au développement des " soft bots " permettrait de les inclure dans de multiples secteurs dans lesquels leur utilisation rendrait plus forte la sécurité des humains. Dans l'industrie, par exemple, puisque toute sorte de courant électrique serait retiré, comme toute forme de moteur. La médecine est également un secteur prometteur puisque la forme tentaculaire d'un robot comme l'Octobot permet une meilleure adhésion à la construction du corps humain, ce qui permettrait des analyses plus pousser au plus proche du corps grâce à des matériaux mous.

Ne passant pas à côté des possibilités offertes par une telle technologie, l'équipe conceptrice serait déjà en train de travailler sur un nouveau modèle capable d'interagir complètement avec son environnement, se déplacer et nager.

La faune et la flore ont été et seront toujours une source inépuisable d'inspiration pour la robotique et les nouvelles technologies. C'est dans l'analyse des comportements et de la vie des animaux tels que les poulpes, par exemple, que certains ingénieurs se spécialisent pour pouvoir s'inspirer de la nature dans leurs travaux. Les avantages d'un corps mou sont connus de ces scientifiques, pour lesquels le poulpe n'est pas une nouvelle inspiration. Au contraire, comme en témoigne par exemple le robot poulpe aux tentacules molles de l'institut de bio robotique de Sant'Anna.

Science et robotique : Octobot, le robot poulpe mou autonome

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Bestofrobots 1636 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines