Magazine Santé

DÉVELOPPEMENT de l'Enfant : L'asymétrie de la face signe le stress précoce – American Journal of Human Biology

Publié le 15 avril 2017 par Santelog @santelog

Ces chercheurs de l'Université de Washington viennent d'identifier un nouvel indicateur de stress précoce au tout début de la vie. Alors le marqueur majeur utilisé pour identifier le stress précoce de la vie est le faible poids de naissance, un décalage des mâchoires supérieur et inférieure est documenté ici comme un indicateur tout aussi légitime. Des observations présentées dans l'American Journal of Human Biology qui, au-delà du signe diagnostique, appellent à d'autres recherches pour déterminer l'association entre les asymétries de la face et les maladies chroniques. De la même manière que les asymétries du crâne sont parfois associées à certaines maladies dégénératives.

DÉVELOPPEMENT de l'Enfant : L'asymétrie de la face signe le stress précoce – American Journal of Human BiologyLe sujet de cette recherche, les asymétries de la face, a été délaissé depuis plus de 4 décennies, les chercheurs ayant " abandonné " , dans les années 70 le principe d'une valeur du diagnostic de l'asymétrie faciale et ayant donc cessé de relever et d'analyser ces mesures. D'un point de vue biologique, souligne l'auteur principal, le Dr Hujoel, cette décision a entraîné une incapacité à suivre de manière fiable les tendances sur les nouvelles générations et nous a privés de données actualisées sur la prévalence des asymétries de la face en population générale. En revanche, la recherche a confirmé à plusieurs reprises que les premiers 1.000 jours après la conception influent fortement sur l'espérance de vie et la susceptibilité aux maladies chroniques. Et que le faible poids à la naissance était un marqueur significatif de stress précoce en début de vie.

Cette recherche des chercheurs de l'Université de Washington suggère qu'une face inférieure asymétrique peut être un bon marqueur du stress en début de vie, dans les 300 jours environ qui suivent la naissance. L'étude rejoint les études anthropologiques qui ont interprété les asymétries du crâne et des dents pour évaluer le stress environnemental. Cependant de telles données n'avaient que rarement été interprétées pour détecter des facteurs impactant la santé de populations encore en vie. Ici, les chercheurs analysent ces asymétries de la face inférieure en regardant la correspondance dentaire des 2 mâchoires - un examen qui peut être effectué en quelques secondes- et en complétant cette observation éventuellement par le poids de naissance. Ainsi une empreinte tordue ou asymétrique -qui, en général fluctue de façon aléatoire entre les côtés gauche et droit du visage- est une marque d'une exposition au stress au tout début de la vie.

C'est la conclusion de cette analyse des données de 6.654 participants, âgés de 12 à 17 ans recueillies dans le cadre d'une enquête nationale sur la santé. L'étude révèle qu'un adolescent sur 4 présente une asymétrie de la partie inférieure de la face et que cette asymétrie peut être associée à des facteurs de stress rencontrés dans les premières années de vie.

American Journal of Human Biology 11 April 2017 DOI: 10.1002/ajhb.23005 (Visuel@Philippe Hujoel) Lower face asymmetry as a marker for developmental instability

DÉVELOPPEMENT de l'Enfant : L'asymétrie de la face signe le stress précoce – American Journal of Human Biology
Lire aussi: DÉVELOPPEMENT cérébral : Déterminé par la vie intra-utérine -


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Santelog 67150 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine