Magazine Environnement

Le phénomène de l'URBEX

Publié le 16 avril 2017 par Sasha27 @Sasha_Eklablog

Salut !

Bon, on ne va pas parler de mon absence de ce début d'année, de toutes façons, il n'y a pas d'explication. Je n'avais pas envie, donc je n'ai pas fait. Mais j'avoue que j'avais bien envie de revenir, surtout que j'ai deux trois idées d'articles en tête.

Aujourd'hui, sous tes yeux ébahis, je t'emmène à la découverte d'une grande mode qui se propage de plus en plus, et qui est très convoitée par les photographes et les amateurs d'Histoire, mais également par les alcooliques et les jeunes qui squattent : aujourd'hui, je t'emmène en plein dans le PHENOMENE URBEX.

Le phénomène de l'URBEX

Mais, qu'est-ce que l'URBEX ? Enfaite, c'est tout simplement le fait d'aller, la plupart du temps de façon illégale, dans des endroits abandonnés, tombés en ruines, interdits au public. On appelle aussi ça exploration urbaine. L'urbex suit des règles très strictes, du fait que les lieux à visiter sont souvent décorés d'une affiche "Défense d'entrée".

Le phénomène de l'URBEX

Source d'inspiration de beaucoup de photographes, la beauté des lieux des urbex sont souvent des usines désaffectées, des anciennes cliniques ou anciens hôpitaux, des maisons abandonnées... Dans la plupart de ces endroits, la Nature qui a repris le dessus s'intègre parfaitement au paysage, qui est d'autant embelli que les tagueurs ont aussi exprimés leur art sur les murs de ces bâtiments. Ces lieux, laissés en ruines, sont pour la plupart issus de la révolution industrielle, notamment les usines, construites justement sur le périphérique des grandes villes, qui, de leur temps, étaient très actives et marchaient à fond. Les urbex sont donc également marque du passé d'une ville, et, si on cherche bien, on peut retracer l'histoire de plusieurs habitants, employés, ayant travaillés/habités dans ces lieux.

Le phénomène de l'URBEX

Cependant, ces endroits merveilleux et "hors du temps" sont très dangereux et convoités. Il faut vraiment faire attention au moment d'y aller, et respecter les codes. Il ne faut par exemple toucher à rien, ou du moins rien qui pourrait modifier voire abimer davantage l'endroit. Il faut éviter de se faire remarquer lorsque l'on rentre dans les urbex, et ne pas indiquer publiquement où sont prises les photos. Il faut donc être discret, respectueux, mais également toujours au moins deux dans un endroit, sauf si l'on aime le danger : lieu convoité, vous pourrez peut-être tomber sur des personnes malfaisantes, et alors là, seul, il y aurait peu de chances de s'en sortir entier. Il faut savoir que les urbex sont très recherchés par les photographes, et qu'il y en a beaucoup en France qui pratiquent cette activité. Vous pouvez donc peut-être vous créer un réseau de personnes afin de partir faire des journées urbex : c'est mon cas.

Le phénomène de l'URBEX

Ces lieux magnifiques et très intéressants sont cependant très dangereux sur le plan physique également. En plus du risque légal que l'on court à entrer dans un urbex, il y a toujours une possibilité d'effondrement, de libération de gaz ou d'air toxique, de tomber dans un trou... Il faut vraiment faire attention lorsque l'on va dans un urbex.

Le phénomène de l'URBEX

Mais bon, faire de l'urbex est très intéressant, et c'est une expérience qui nous transporte vraiment hors du temps. Pour y avoir passé des après-midis, je peux te dire que ces endroits paisibles à l'écart du monde font vraiment du bien, surtout que ça en met plein la vue.

Et toi, es-tu prêt à oser l'URBEX ?

Le phénomène de l'URBEX
Le phénomène de l'URBEX
Le phénomène de l'URBEX
Le phénomène de l'URBEX
Le phénomène de l'URBEX
Le phénomène de l'URBEX
Le phénomène de l'URBEX
Le phénomène de l'URBEX
Le phénomène de l'URBEX
Le phénomène de l'URBEX
Le phénomène de l'URBEX
Le phénomène de l'URBEX
Le phénomène de l'URBEX

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Sasha27 5874 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazine