Magazine

A l'Anglaise

Publié le 03 juin 2008 par Camille La It Girl

Hier, je voulais regarder les derniers épisodes de la saison 4 de Lost, pour voir ce qui arrive à Jack, Sawyer & Desmond. Or, pour celà, il fallait que je fasse de la place sur mon disque dur. Il y avait 400 petit MO dont j'aurai pu me défaire en un seul clic, mais je ne l'ai pas fait. Parce qu'en fait c'est un documentaire sur le mariage de Queen Elizabeth & Prince qu'on sort (au parc pour lui faire prendre l'air). Oui parce que moi, c'est un besoin primaire pour mon bien-être, j'ai besoin de savoir qu'elle l'a rencontré à 13 ans et que ce fut love at first sight . Les gens de la Royal famille, je les surkiffe. Surtout le rouquin, mais il est retourné voir sa blondasse petasse qui porte pas de pantalons. Bref, je veux même pas parler d'elle, il y a certaines blessures qu'il faut pas réouvrir...

A l'Anglaise

Photographiée par Cecil Beaton
Oui je reste dans mon trip Grands Photographes

Je crois que même un an après, même avec mon année pas très fun, même après avoir loué le jour de mon retour, au fond j'aime l'Angleterre et j'ai aimé y vivre.

Il y a bien sur l'Angleterre de conte de fée où vivent les héros d'Agatha Christie. On y boit le thé dans de belles tasses en porcelaine fine, on fait ses courses chez Fortnum & Mason, on a une loge à l'opéra de Covent Garden comme dans Match Point.
Et puis il y a l'Angleterre ou j'ai vécu, ou on est plutôt dans un film de Stephen Frears adapté d'un roman de Roddy Doyle, comme The Van, que j'ai trouvé pour pas cher cet après-midi chez Gibert, alors que j'étais sortie pour me trouver une petite blouse d'été, parce que ma mère est repartie avec mon nouveau Tshirt et pas mal de mes fringues d'été ( je compte migrer bientôt).

Mon Angleterre à moi ressemblait donc ça ça

A l'Anglaise

C'était un endroit pas tellement charmant, ça s'appellait Loughborough. Moitié campagne, moitié ville moderne et assez populaire. Bref la ville anglaise typique, entre working et middle class. Rien de glamour, rien de Punchy, rien de beautiful. Juste ma chambre dans une auberge espagnole partagée par 7 étudiants.
Une ville pleine de charity Shop, un Sainsburry, un petit Topshop et le sourire des caissières qui t'appellent Darling. En France, on fait toujours la tronche aux caisses, là bas, on t'accueille souvent par un sourire ( si le vendeur ou la vendeuse a plus de 30 ans, ça va de soi).

Je repense à ça, parce que bientôt, ça fera un an que je suis rentrée. En lisant le blog de Mlle Eli, qui s'apprête à partir à Salamanque l'an prochain, je me revois il y a un peu plus de deux ans, je me souviens de mon excitation, de mes envies. Je n'ai pas tout réalisé, je ne suis pas allée à Winchester sur la tombe de Jane Austen, je ne suis même pas allée visiter sa maison. Je me suis contentée de Bath & de Chastworth. J'ai passé du temps avec la statue de Robin des Bois & j'ai marché des heures à travers Shoreditch & Brick Lane. Je n'ai pas croisé The Facehunter, mais avec mon look de touriste voyageuse (sac à dos, guide du routard, basket, parka ou doudoune-eh oui, l'hiver il fait froid, et j'ai besoin d'un truc qui protège du froid), j'avais environ une chance sur un milliard d'être shootée. Et en plus je ne connaissais même pas The facehunter à l'époque, j'allais juste là bas pour l'ambiance et pour échapper un peu aux touristes. Notting Hill c'est joli, mais on se croirait partout sauf en Angleterre, je n'ai entendu là bas que des Italiens, des Espagnols, et ah oui, des Français!).

Et puis ce soir, sur Canal Plus, est diffusé un petit film Anglais, enfin pas si petit en Angleterre, The History Boy. C'est adapté d'une comédie musicale, qui doit être mieux que le film je pense. C'est les années 80 et un collège offre des cours à ses meilleurs étudiants pour être admis à Cambridge ou Oxford. Dedans, il y a Dominic Cooper, que certaines connaissent peut être parce qu'il joue Willoughby dans la dernière version de Sense & Sensibility diffusée sur la BBC en Janvier dernier. J'avais loué ce film avec une amie et on l'avait regardé, et soudain en plein milieu, les élèves se voyaient menacé de n'être admis qu'à Loughborough University s'ils ne faisaient pas un peu plus d'efforts. Or, si vous suivez, c'était ma fac. Un jour donc, je trouverai ce film en dvd pas trop cher et même si je ne le regarde jamais, il tronera dans mes étagères, et dans ma malle souvenir from England.

On va dire ce soir, que si j'arrive à tenir ma parole, je vais essayer de parler un peu de mon séjour en Angleterre en Juin. J'ai été interrompue l'an dernier, et mon blog est vite devenu une sorte de Land of Despair. Et comme en ce moment, je me sens prête à en parler, autant en profiter, non ? Et si vous n'aimez pas l'Angleterre, revenez en Juillet!

PS : Ahaha, je viens de voir que mon Tshirt d'anniversaire est un must have selon Glamour. Eh bah cool, pour moi c'était surtout le chouette Tshirt que j'avais acheté à côté de ma boulangerie, je lui trouvais d'ailleurs un petit côté très English justement, sans doute le motif. Bref allez, hop, pour se la jouer star de la blogo habillée top tendance, le voici!
Personellement, je le porte à la Kate Moss, avec un petit gilet, rentré dans le pantalon, avec des ballerines argentées cette fois ( Ouai parfois mes vieilles paires de chaussures dorées restent un peu au placcard) et le chapeau que j'ai acheté chez Claires. Ouai et après je joue à "Hello My name is Camille and I live around the corner of May Street & April Lane"

Le premier qui dit que je suis totalement pathétique, je bloque son adresse IP ;D

Donc voici le Tshirt, que si j'étais à Paris, les filles elles m'arracheraient ma vertu, mais ouf j'habite à lyon, alors je suis tranquile.

A l'Anglaise

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Camille La It Girl 4 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte