Magazine Société

Les allergies alimentaires gagnent du terrain en France

Publié le 06 mai 2017 par Podcastjournal @Podcast_Journal
Rédacteurs et stagiaires: cliquez sur cette barre pour vous connecter en back-office de la rédaction! Recherche par tags (mots-clés) Recherche d'évènements (agenda) L’allergie alimentaire est une réaction anormale du système immunitaire qui assimile une protéine présente dans un aliment à un ennemi, qui sera alors appelé allergène. Il faut savoir que les principaux aliments déclencheurs, chez l’enfant par exemple, sont le poisson, l’œuf, le lait ou les fruits à coque. Éruptions cutanées, démangeaisons, nausées, maux de ventre et même difficultés à avaler ou à respirer, sont les symptômes de ces allergies. Et dans des cas très rares, l’intolérance alimentaire peut conduire à un choc anaphylactique, voire la mort.

En France, 18 millions de personnes sont touchées par les allergies, soit près de 30% de la population contre à peine 3% en 1970. "En 20 ans, la proportion de personnes allergiques a doublé, toutes formes d'allergies confondues", déclare le professeur Jocelyne Just, présidente de la Société française d'allergologie, dans un communiqué.

L'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) déclare elle que la moitié de la population occidentale sera impactée d'ici 2050. Selon les spécialistes, cette augmentation est à associer à l'environnement dans lequel on vit. "Les allergies alimentaires sont pour partie des nouvelles maladies, en lien notamment avec des réactions croisées entre pollens et aliments", expliquent les auteurs. De nouvelles allergies apparaissent, comme les polyallergies, qui sont à la fois des allergies respiratoires et alimentaires.
En dix ans, la fréquence des allergies alimentaires a plus que doublée et cette augmentation serait due à l’environnement et au mode de vie qui viennent perturber et dérégler le système immunitaire.

Les médecins font ingérer des doses croissantes d'allergènes aux personnes atteintes de cette hypersensibilité pour les rendre tolérantes sur le long terme. Chez l’enfant, il est conseiller d’introduire les aliments les plus allergisants dans l’alimentation des bébés dès 6 mois. Des études ont prouvées que si les parents attendent trop longtemps, notamment au-delà des 6 mois, le risque d’allergie n’est pas réduit, il est même accentué. Enfin, il faut savoir qu'il y a une grande part de génétique concernant ces intolérances alimentaires.

Bien lire les étiquettes, aller sur des sites officiels ou blog qui donnent des conseils, manger des aliments de substitution et préférer cuisiner soi-même avec des recettes adaptées aideront les personnes touchées à mieux vivre avec leur hypersensibilité alimentaire.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Podcastjournal 108031 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazine