Magazine Cinéma

Pureté du pirate

Par Balndorn
Pureté du pirate
Le svelte, comique et rusé Jack Sparrow face à l'obèse, égoïste et corrompu Georges II.
Le pirate face au roi.
Le good bad boy contre une virilité déchue.
La wildernessaméricaine contre la décadence européenne.
Parce qu'il met en scène l'opposition entre l'Europe du XVIIIesiècle et le Nouveau Monde fantasmé des pirates, Pirates des Caraïbes : La Fontaine de Jouvencerejoue à sa manière l'un des mythes de la fondation de l'identité américaine.
Le Nouveau Monde, conformément à l'imagerie traditionnelle, se présente comme un espace de liberté. L'appel de l'océan infini, resplendissant de bleu et d'horizon, face à l'étroitesse et à la grisaille des plans qui se déroulent à Londres. L'immensité du désir et du rêve individuels contre les barrières sociales du Vieux Continent.

Le mythe de la Fontaine de Jouvence est la prolongation de ce mythe du désir illimité. En changeant les vertus de la Fontaine, qui désormais immortalise l'aventurier et ne se contente plus de le rajeunir, le film relie ce mythe européen au grand mythe américain : la Fontaine étend l'individu, comme l'océan, par-delà la barrière absolue de la mort.
La Fontaine, à l'image de ce monde neuf, est creuset de désirs : désir de rédemption pour son père, pour Jack et pour elle-même pour Angelina, désir d'échapper à son destin pour Barbe Noir, désir de revanche pour Barbossa, désir d'aventure, désir du désir pour Jack. Une société typiquement américaine naît du contact de ces individualités diverses et multiples dont les intérêts se recoupent en la circonstance. La quête de la Fontaine de Jouvence, image primitive d'une union de type libéral. Union libre, fondée sur la réciprocité des intérêts individuels, à laquelle s'oppose l'union soudée, anonyme, autour d'un chef unique qu'est le groupe des Espagnols. Communauté sans désirs, si ce n'est de détruire le désir en détruisant la Fontaine, temple impie et terrestre.
L'Amérique naît de cette alchimie de désirs féconds parce qu'à la fois terrestres et célestes, ce qui l'émancipe des rêveries mortifères et toutes vouées à la transcendance de la vieille Europe. Une grande liberté de pensée, syncrétisme religieux de cultes païens, de légendes médiévales et d'un relent de calvinisme, caractérise cette Amérique des origines, encore sous le joug des fanatiques catholiques.
La Révolution américaine, si l'on développe la pensée de la saga, découle de manière mythique des pirates des XVIIeet XVIIIesiècles, eux dont les désirs d'émancipation personnelle et collective et de fondation d'une nouvelle société les opposait à une Europe sclérosée. La pensée européenne n'existe pas sous forme positive dans Pirates des Caraïbes : la raison cartésienne n'est qu'un moyen de contrôler le Nouveau Monde et d'en écarter les héroïques aventuriers, à l'image du Commodore et du Gouverneur Swann dans les premiers volets.
Le pirate, ancêtre fantasmé de l'Américain, a jeté dans cette eau purificatrice la raison castratrice. Il est un sauvage, entre l'Indien et l'Européen. De l'Indien, il a retenu la liberté des mœurs, le goût du jeu et la fusion avec la nature, essentiellement l'océan, et quelque peu la jungle dans la saga ; de l'Européen, il a retenu le calcul, la stratégie, l'ambition. De cette hybridité naît le pirate, figure du révolté américain, de celui qui bafoue des règles injustes pour faire jaillir les trésors de ce Nouveau Monde luxuriant.
Telle est la wildernessde Pirates des Caraïbes : le spectaculaire divertissant d'une énergie débordante (burlesque pour Jack Sparrow, héroïque pour Will Turner, érotique pour Elizabeth Swann et Angelina, grotesque et terrifiante pour Barbossa, Davy Jones et Barbe Noire) car brisant des lois liberticides. Fonder un ordre du désir et en finir avec le désir de l'ordre. Plaisir du chaos, du monstrueux, du mélange et du déchirement des costumes, des navires fringants et des gouvernements. Mort au sérieux et vive le jeu. 

Pureté du pirate
Pirates des Caraïbes, Rob Marshall, 2011

Maxime

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Balndorn 391 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine