Magazine Sexo

Cessez de complexifier la drague : osez la séduction simple !

Publié le 08 mai 2017 par Chrisandflow

Il n’y a aucune manière « artificielle » de créer de l’attirance. C’est un mythe. Une invention marketing. Si vous êtes obèse, chauve, édenté, timide et un peu con sur les bords, bon courage pour « construire de l’attract’ » !

La seule méthode qui marche vraiment, c’est celle qui consiste à développer les attributs et les compétences qui génèrent, ou permettent de générer, de l’attirance chez les femmes NATURELLEMENT.

Mais pourquoi !?!

Ce constat ci-dessus n’est pas une incroyable révélation. Je ne suis même pas le seul à le dire. Et, pour la plupart de ceux qui pratiquent la drague (ceux qui sont sortis de l’abstraction théorique il y a bien longtemps), c’est une évidence.

La bonne question c’est : pourquoi tant d’hommes ressentent le besoin de complexifier la séduction dans l’espoir de créer de l’attirance ?

Même les mecs d’accord avec moi sur la simplicité du processus, sont presque incapable de faire simple et s’efforcent d’utiliser des techniques pour attirer les filles…

La réponse, je l’ai trouvé tout à fait au hasard en lisant un livre de Stephen King : « Ecriture : Mémoire d’un métier ».

Dans cet essai sur l’écriture, Stephen King décrit ce qui est pour lui l’une des plus grosses erreurs des romanciers débutants. Rien à voir avec la séduction en apparence, pourtant le parallèle est flagrant.

L’erreur du débutant : en faire TROP !

Une des pires erreurs des écrivains amateurs est de faire des pavés pour décrire des scènes simples, qui ne sont pas d’une grande importance pour le récit. Ils se noient dans des descriptions grandiloquentes, ennuyeuses, qui font complètement perdre le fil de l’histoire aux lecteurs.

Pour Stephen King, l’objectif d’une description est de permettre au lecteur de se figurer la scène avec sa propre imagination. Pour cela, décrire quelques détails bien choisis suffit amplement. Pourtant, très rares sont ceux qui y parviennent. La plupart des aspirants écrivains se sentent forcés d’étaler des tartines de description et de vocabulaire rare.

Et, qu’est-ce qui pousse les novices à tomber systématiquement dans le piège d’en faire « Too Much » ?

La peur ! 

  • La peur de paraître trop simpliste aux yeux des lecteurs.
  • La peur de ne pas réussir à faire imager la scène.
  • La peur de déplaire — d’être pris pour un scribouillard.

Un bon écrivain, quant à lui, est toujours simple et bref ; il ne ressent jamais le besoin d’en faire des tonnes sur des détails mineurs, ou d’utiliser des mots rares à 5 syllabes pour impressionner…

C’est ce qui le différencie des autres, ce qui rend sa prose fluide et agréable à lire. Il a assez confiance en lui, il est assez détaché du besoin de plaire, pour oser la simplicité !

Il se trouve que c’est EXACTEMENT la même chose pour le séducteur !

Si beaucoup d’hommes en font TROP devant les filles, c’est parce qu’ils manquent de confiance en leur capacité à plaire naturellement. Par conséquent, ils craignent que sans faire de gros efforts ou utiliser des techniques ils ne puissent pas attirer.

Alors, au lieu d’avoir une discussion relativement normale et spontanée, et laisser le la tension et la connexion s’installer, ils cherchent à :

  • Divertir,
  • Impression,
  • Sortir des techniques (qui soi-disant génère de l’attirance) à tout va.

L’attraction est déjà déterminé…

Au moment où vous approchez, votre capacité à attiré est déjà déterminé. Même ce qui vous confère du charisme pendant l’interaction (votre éloquence, votre langage corporel, etc.) et ce qui vous permet de supporter la tension sans la dissiper ne s’improvisent pas. Tout cela est déterminé par le travail que vous avez fait sur vous-même, et l’expérience pratique que vous avez acquises.

S’il est facile de distinguer un bon écrivain d’un mauvais, il l’est tout autant pour une fille entre un homme avec de l’assurance (qui transpire la confiance sexuelle par tous les pores de la peau) et un autre fait semblant. Les femmes interagissez très jeunes avec un tas d’hommes qui les draguent, et elles développent un véritable instinct pour faire la différence.

Elles détectent votre peur à travers les apparences ! Elles savent que c’est ce qui vous pousse à faire le show devant elles, à dissiper la tension, à discuter sans escalader.

Est-ce qu’un mec doit faire le fanfaron pendant des heures pour espérer séduire une fille ?… Non : fanfaronner dégrade votre aura. Cela TUE l’attirance qu’elle pourrait ressentir si vous étiez authentique et laissiez faire la nature !

Imaginez-vous James Bond en version joyeux drille super bavard !?! Il perdez beaucoup de son sex-appeal…

Complexité ≠ Attraction

Petit exercice de visualisation. Représentez-vous ceci :

  1. Vous avez un bon look. Vous n’avez pas forcément une gueule de top model, mais êtes propre, racé, masculin.
  2. Vous savez bien vous exprimer. De manière élégante, avec une voix posée et assurée. Aussi, vous savez bien vous exprimer « non-verbalement » par votre gestuelle et vos expressions faciales.
  3. Vous savez comment interagir avec les femmes. Vous êtes non-réactif. Vous savez regarder dans les yeux, faire avancer l’interaction progressivement. Vous savez aussi quand il faut parler ou vous taire.

En somme : votre seule présence, et l’aura qu’elle dégage, attire ! Il vous suffit d’interagir quelques minutes avec une femme pour lui montrer que vous êtes un homme sexué et désirable. Vous en avez conscience.

Si vous êtes CET homme, ressentez-vous le besoin de :

  • Passer par des phases imaginaires ?
  • Placer des « techniques d’attraction » dans la discussion ?
  • Cacher votre intérêt complètement ?

Ça m’étonnerait !

Je pense au contraire que vous vous sentiriez détendu et détaché, avec la sensation que votre présence est attirante. Et puis c’est tout !

Vous ne vous soucieriez pas d’amener autant de fun que possible dans la conversation ; de placer telle histoire DHV, ou telle technique. Vous ne sentiriez pas le besoin de passer par une « phase d’attraction » sans fin avant de tenter quelque chose. La phrase d’attraction, vous auriez l’impression de l’avoir valider DÈS les premières secondes !

Ce qu’il vous manque pour une séduction simple

Si vous vous compliquez la vie avec les filles, c’est parce que vous n’avez pas (encore !):

  1. les attributs,
  2. les compétences – sociales et de séduction -,
  3. les bonnes perceptions…

…pour séduire.

En réalité, en complexifiant la séduction, vous ne faites qu’essayer vainement de compenser des éléments que vous ne possédez pas encore. Quand vous les aurez, d’une part vous séduirez simplement, mais aussi vous serez à un tout autre niveau ! À des années-lumière de tous ces gars qui se prennent la tête sur des détails insipides – comme l’opener, les sujets de conversation à utiliser, etc.

En attendant, vos objectifs pour progresser en séduction sont les suivants :

(1) Développez des attributs et compétences qui permettent de séduire.

(2) Simplifiez votre drague !

Allez hop : au boulot !

Chrys

Apprendre à draguer, ça vous dit ? 

Téléchargez mon Guide Gratuit et découvrez les 20 meilleurs conseils pour apprendre à aborder et séduire dans la rue.

Cessez de complexifier la drague : osez la séduction simple !

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :