Magazine Asie

Eurovision 2017, "Occidentali's Karma" attise la curiosité des Thaïlandais

Publié le 09 mai 2017 par Voyageurasie

Eurovision 2017, Pas à Kiev cette semaine pour le concours Eurovision de la chanson?
🔻 J'ai hâte (*) de voir si la chanteuse française Alma
va écraser Lucie Jones du Royaume-Uni? Vous voulez déplorer l'interdiction de la Russie? Aucune idée de ce que l'Eurovision signifie, mais, curieux? Il existe plusieurs façons de suivre ce concours de chant annuel fabuleusement bizarre et a à sa conclusion glorieuse, que ce soit en train de s'entendre avec d'autres fans ou avec votre propre amour. La meilleure façon de suivre votre Eurovision est
de regarder le tour final avec d'autres fans, y compris une foule thaïlandaise avec un intérêt particulier pour le moment ou le participant italien chantera le "Karma de l'Occident" en dansant dans une robe de moine bouddhiste à côté d'un singe
. Eurovision 2017, .Dirigez-vous vers Syrup The Space samedi soir, La fête commence à 2 heures du matin dimanche,
lorsque la diffusion en direct du concours commence. Les frais d'entrée sont de 300 bahts.
Les aliments et les boissons seront vendus à l'événement, mais pas d'alcool.
 🔽 (*) Asaree Thaitrakulpanich, journaliste chez Khaosod English:http://www.khaosodenglish.com/life/events/2017/05/08/get-eurovision-fix-bangkok/
...   Tout sur la "génése" Wikipedia (extraits)
Les paroles de la chanson se réfèrent à la tragédie Hamlet de William Shakespeare, soulignant la fracture dans la société moderne entre la nécessité d’intériorité et l’importance de l’apparence. Elles font également référence à l’aphorisme de la philosophie grecque Panta rhei (Panta rei en italien) attribué à Héraclite, et à aux cultures orientales au travers de Bouddha et du Nirvana. De plus Francesco Gabbani qualifie la culture de l’internet comme « coca dei popoli / oppio dei poveri » (littéralement « coca des peuples / opium des pauvres »), reprenant Karl Marx qui qualifiait au XIXe siècle la religion d’ « opium du peuple »il admet que son texte n'est pas évident et que le titre est un « néologisme ». Gabbani lui avait envoyé une base sur laquelle il chantonnait dans un semblant d'anglais et il a cherché à en comprendre la morale, la culture de l'homme occidental et vers où amène ce que sème l'Occident. « Cyniquement, [Ilacqua] dirait que la direction n'est pas la bonne. » « Le singe nu », qui fait aussi partie de la chorégraphie, avec un homme déguisé en gorille, vient d'une lecture de l'essai éponyme de l'éthologue Desmond Morris qui lui a aussi rappelé une poésie de Salvatore Quasimodo,« Uomo del mio tempo che dice sei ancora l'uomo della pietra ». Les instincts des cavernes sont toujours présents dans l'homme moderne, et cela représente aussi l'athéisme de l'auteur.La fiche complète

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Voyageurasie 12849 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte