Magazine High tech

Un site web spécialement conçu peut faire planter Windows 7 et 8.1

Publié le 26 mai 2017 par _nicolas @BranchezVous
Un site web spécialement conçu peut faire planter Windows 7 et 8.1

Un nouveau bug affectant Windows 7 et 8.1 permet à n’importe quelle page web d’effectuer la requête d’un fichier précis ayant pour conséquence de paralyser le pilote NTFS de ses visiteurs.

Récemment découvert par une firme de sécurité russe, le bug en question est essentiellement la reprise d’un vieux bug de l’époque de Windows 95 et 98 selon ce que rapporte ce matin Ars Technica.

Il est important de souligner ici que ce bug, qui peut s’avérer particulièrement agaçant, n’est pas une vulnérabilité.

Jadis, une page web faisant référence à c:\con\con par le biais de l’un de ses éléments (par exemple une image) pouvait faire planter le système de ses visiteurs sous Windows 95 et 98. C’est que «con», le diminutif de «console», était un nom réservé par ces OS pour permettre l’accès à cette console, et il suffisait de demander à Windows 95 ou 98 de partir à la recherche d’une console à l’intérieur d’une console pour qu’il cède à la panique. Microsoft a depuis déployé une mise à jour pour corriger cette nuisance.

Mais voilà, le nouveau bug découvert la semaine dernière partage les mêmes caractéristiques. Il implique un autre nom réservé, cette fois par le pilote NTFS (le système de fichiers qui gère les données stockées sur le disque dur) : «$MFT», pour master file table. Ce fichier est présent dans la racine de tous les disques durs formatés en NTFS, et lorsqu’un élément d’une page web en fait référence de la même façon – par exemple, une image qui tente de charger c:\$MFT\123 –, le pilote NTFS bloquera l’accès à l’important fichier sans jamais le relâcher. Conséquence? Le système ralentira, jusqu’à en devenir complètement paralysé.

Il est important de souligner ici que ce bug, qui peut s’avérer particulièrement agaçant, n’est pas une vulnérabilité. Concrètement, outre le fait de nuire aux internautes sous Windows 7 et 8.1 (et Vista également), il ne semble pas représenter une passerelle permettant à un pirate d’accéder à des données stockées sur votre disque dur. Qui plus est, et vous l’avez certainement déjà compris, Windows 10 n’est pas affecté par ce bug.

Enfin, Ars Technica précise que certains navigateurs (sans les nommer) bloquent par défaut les demandes d’accès aux fichiers locaux. Ce n’est toutefois pas le cas d’Internet Explorer.

Microsoft a été informée de la présence de ce bug, mais au moment d’écrire ces lignes, on ignore si l’entreprise déploiera une mise à jour visant à corriger la situation.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


_nicolas 159485 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine