Magazine Santé

VACCIN anti-VIH : Développement d'un immunogène contre le sous-type C – Immunity

Publié le 29 mai 2017 par Santelog @santelog

voir VACCIN anti-VIH : Développement d'un immunogène contre le sous-type C – ImmunityC'est à nouveau cette équipe d'experts dans la conception de vaccins du Scripps Research Institute (La Jolla) qui franchissent un pas ici dans la conception du vaccin contre le VIH. Un développement qui fait suite à de précédentes recherches de la même équipe qui identifiait la structure d'une protéine présente à la surface du VIH, une glycoprotéine d'enveloppe du VIH de sous-type A. Les scientifiques conçoivent ici une protéine virale - " like " d'un sous-type de VIH différent, le sous-type C, responsable d'une grande partie des infections dans le monde (visuel ci-contre). Ce nouvel agent immunogène, décrypté dans la revue Immunity, pourrait être combiné dans un vaccin "universel" efficace contre de nombreuses souches du VIH.

L'équipe du Scripps Research Institute travaille à trouver des combinaisons d'immunogènes permettant de protéger les personnes contre l'infection par le VIH, explique le Professeur Ian Wilson, Professeur de biologie à l'Institut. Leurs travaux sont accompagnés d'une autre étude présentée dans la même revue, Immunity et menée par des scientifiques de l'Institut Karolinska qui démontre que le nouveau vaccin candidat développé peut entraîner une réponse par anticorps neutralisants chez des primates non humains.

On connaît la " difficulté " à lutter contre le VIH, en raison de sa capacité à muter rapidement ; il existe ainsi de très nombreuses souches de VIH qui circulent dans le monde et parmi ces souches, les plus courantes, appelées clades A, B et C. Un vaccin contre le VIH efficace doit donc être capable de protéger contre de multiples souches et doit donc comprendre un ensemble d'immunogènes qui peuvent être administrés séquentiellement ou en cocktail afin que le système immunitaire puisse se préparer quelle que soit la souche spécifique rencontrée.

C'était déjà fait pour le VIH de sous-type A : en 2013, l'équipe du Scripps était parvenue à déterminer la structure d'une glycoprotéine d'enveloppe de type clade A, qui reconnaît les cellules hôtes et contient les mécanismes utilisés par le VIH pour fusionner avec les cellules. Parce que c'est la seule cible à la surface du VIH, un vaccin efficace contre le VIH doit induire le système immunitaire à produire des anticorps pour neutraliser le virus en bloquant ce processus. Aujourd'hui, les scientifiques décryptent la structure de la glycoprotéine du clade C et permettent ainsi au système immunitaire de lutter contre les virus du clade C.

Alors que le clade C, est le sous-type le plus courant du VIH en Afrique subsaharienne (voir Un grand pas franchi contre le VIH de sous-type C : visuel ci-dessus ) et en Inde, que la glycoprotéine de l'enveloppe du virus de clade C est notoirement instable, ces travaux marquent une étape importante dans la conception du vaccin anti-VIH.

Dans une étude complémentaire, une équipe à l'Institut Karolinska teste un immunogène basé sur ces résultats. L'immunogène est porté à la surface d'un liposome, le tout formant une sorte d'imitation virale, qui incite en effet le système immunitaire à produire des anticorps capables de neutraliser, chez des primates, la souche de clade C.

16 May, 2017 DOI: 10.1016/j.immuni.2017.04.014 Glycine substitution at helix-to-coil transitions facilitates the structural determination of a stabilized subtype C HIV envelope glycoprotein (Schéma BioAfrica)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Santelog 71170 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine