Magazine Santé

OBÉSITÉ INFANTILE : Des dégâts artériels irréversibles à vie – Obesity Reviews

Publié le 30 mai 2017 par Santelog @santelog

OBÉSITÉ INFANTILE : Des dégâts artériels irréversibles à vie – Obesity ReviewsOn sait que l'obésité infantile prédit le risque d'adiposité à l'âge adulte, lui-même associé à l'apparition précoce d'une maladie cardiovasculaire. Certains parents face à l'obésité de leur enfant pourraient alors penser qu'une perte de poids au début de l'âge adulte est de nature à éliminer tout risque. Il n'en est rien. Cette étude de l'Université de Surrey confirme un lien direct entre l'obésité à l'enfance et des implications à long terme pour la santé jusqu'à l'âge adulte. Une méta-analyse présentée dans la revue Obesity Reviews qui révèle parmi les effets de l'obésité infantile, des dommages artériels durables pouvant entraîner des maladies mortelles.

On sait que l'obésité à l'âge adulte est associée au développement de la maladie cardiovasculaire, dont l'athérosclérose, l'hypertension artérielle, la maladie cardiaque ischémique et la dysglycémie...Cette équipe britannique a recherché ce même lien de causalité en cas d'obésité infantile. Leur examen systématique de 1.954 études et l'analyse des 18 études finalement sélectionnées, portant sur un total de 300.000 participants enfants, âgés en moyenne de 10 ans montre que :

-l'IMC infantile prédit l'épaisseur intima-média de la carotide, un marqueur de risque cardio-vasculaire :

-ainsi un IMC élevé caractéristique de l'obésité multiplie par plus de 3 le risque ;

-un IMC élevé à l'enfance prédit le risque de résistance à l'insuline ;

-cependant, ce lien n'apparaît que faible à modéré (+4%) pour le risque d'événements cardiovasculaires

-il est accru de 17% pour l'hypertension.

-Enfin, l'IMC n'apparaît pas prédictif de la PA systolique et diastolique.

Bref, on retiendra surtout le risque de " dégâts " artériels et de pré diabète chez les participants obèses dans l'enfance. Une augmentation de l'épaisseur de ces artères vitales, qui augmente évidemment le risque de maladie cardiovasculaire plus tard dans la vie. " Les effets indésirables de l'obésité chez les adultes sont bien connus, mais nous confirmons, avec cette analyse, que l'obésité dans l'enfance peut causer des dommages artériels durables pouvant entraîner des maladies mortelles " , concluent les chercheurs.

25 May 2017 DOI: 10.1111/obr.12561 Childhood predictors of cardiovascular disease in adulthood. A systematic review and meta-analysis

OBÉSITÉ INFANTILE : Des dégâts artériels irréversibles à vie – Obesity Reviews
Accéder à nos dossiers

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Santelog 71170 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine