Magazine Santé

MICI PÉDIATRIQUE : La carence en vitamine D fait le déficit de croissance – United European Gastroenterology Journal

Publié le 30 mai 2017 par Santelog @santelog

MICI PÉDIATRIQUE : La carence en vitamine D fait le déficit de croissance – United European Gastroenterology JournalCette étude souligne que les enfants souffrant de maladies inflammatoires chroniques de l'intestin (MICI) n'obtiennent pas, en majorité, l'apport quotidien recommandé en calcium et en vitamine D. Cette recherche menée à l'hôpital Great Ormond Street pour enfants de Londres et présentée au 12 è Congrès ECCO montre que seulement 1 enfant sur 3 atteints n'est pas carencé. Un appel de ces experts en gastroentérologie de l'UE (UEG) à une meilleure surveillance de ces jeunes patients sous peine de mauvaise santé et développement osseux, de déséquilibre de l'homéostasie du calcium et de déficiences en vitamine D.

La vitamine D et le calcium jouent tous deux un rôle majeur dans la santé des os et la vitamine D peut également optimiser l'efficacité des traitements anti-inflammatoires. Maintenir des niveaux optimaux de calcium et de vitamine D est essentiel pour la santé et le développement des enfants, en particulier chez les enfants atteints de de maladies inflammatoires chroniques de l'intestin (MICI) sous peine de mauvaise santé osseuse plus tard dans la vie. En effet, une déficience de ces 2 nutriments peut entraîner minéralisation osseuse moindre et un risque accru de déficit de croissance/taille permanent. Les MICI sont causées par une combinaison de facteurs génétiques et environnementaux. Leurs taux d'incidence sont en forte hausse et 1 cas sur 4 est diagnostiqué à l'enfance. Les symptômes physiques qui peuvent être extrêmement handicapants, comprennent des douleurs abdominales sévères, la diarrhée, la perte de poids et la fatigue. La maladie peut également avoir un impact significatif sur la santé psychologique, émotionnelle et mentale. Enfin, s'il existe des médicaments efficaces contre les symptômes, il n'existe pas de thérapie curative définitive.

Assurer une consommation suffisante de vitamine D et de calcium chez les enfants atteints de MICI n'est cependant pas tâche facile : il s'agit de conjuguer leur jeune âge, leurs habitudes alimentaires modernes, leur stress émotionnel, psychologique et physique, liés à la maladie... Chez ces enfants, maintenir une alimentation équilibrée et un apport suffisant des bons nutriments passe ainsi par l'attention quotidienne des parents et des soignants.

Les professionnels de la santé ont un rôle crucial à jouer chez ces jeunes patients : leur apporter des conseils réguliers et fréquents sur la nutrition et des habitudes alimentaires saines et sur les aliments riches en calcium et en vitamine D. Une surveillance -notamment de la croissance-, des soins sur mesure, un suivi à long terme, des examens réguliers et des interventions médicales fréquentes sont nécessaires pour réduire ce risque de faible croissance et mauvaise santé osseuse spécifiques à ces jeunes patients.

United European Gastroenterology Journal Fev, 2017 Paediatric IBD patients do not meet the daily recommendations of vitamin D and calcium intake: survey based analysis in a tertiary centre IMPACT Survey 2010-2011 The true impact of IBD: a European Crohn's and Ulcerative Colitis patient life

MICI PÉDIATRIQUE : La carence en vitamine D fait le déficit de croissance – United European Gastroenterology Journal
Retrouvez toute l'actualité scientifique et médicale en Gastro-entérologie sur Microbiote Blog


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Santelog 71170 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine