Magazine Société

BOURGET 2017 : l’envol des plus léger que l’air

Publié le 24 juin 2017 par Toulouseweb
BOURGET 2017 : l’envol des plus léger que l’air

Apparus à la fin du XVIIIe siècle, les plus légers que l'air ont donné naissance à l'aviation. Jadis très populaires, ces engins ont perdu de leur aura depuis la disparition des dirigeables à l'aube de la seconde guerre mondiale. Les mouvances écologiques et les besoins pour des transporteurs écologiques leur offrent aujourd'hui un second souffle. Dans les allées du Bourget, nous sommes allés à la rencontre de ces entreprises qui ont décidé de miser sur leurs atouts pour satisfaire la demande de marchés encore inexplorés. Petit tour d'horizon de deux des plus prometteurs d'entre eux.

Flying Whales, pour des forêts propres

Parmi les entreprises françaises qui font de l'innovation leur atout, figure Fyling Whales. Nous en avons rencontré l'équipe dont le projet, lancé en 2012, repose sur une demande de l'ONF. L'agence française en charge des forêts souffre depuis longtemps de l'absence d'un moyen de transporter le bois détruits chaque année pour la régulation des forêts. Irréalisable par la route car les zones concernées sont inaccessibles, ce défi technique n'a pas trouvé de solutions avec l'hélicoptère à cause de son prix élevé. Flying Whales a imaginé et conçu un dirigeable de 150 mètres de long capable de transporter jusqu'à 60 tonnes de marchandises. Le concept répond parfaitement à la demande exprimée par l'ONF à tel point que l'agence s'est engagée à devenir le client de lancement du dirigeable et possède aujourd'hui des parts dans la société.

La phase de conception technique s'est achevée récemment et le premier vol est déjà programmé pour 2021. Les levées de fonds sont en cours de finalisation et devraient permettre aux équipes d'investir de nouveaux locaux prochainement. Au-delà des besoins cernés auprès de l'ONF, d'autres domaines d'utilisation pourraient être explorés comme le transport de conteneurs ou de pièces lourdes. Des industriels ont déjà été consultés à ce propos, bien que la priorité actuelle reste de concevoir du moins possible un dirigeable adapté aux besoins du partenaire de lancement.

Zéphyr, un ballon pour les amoureux du vol

Même si ce sont des besoins techniques qui sont à l'origine de la plupart des projets en aviation, il ne faut pas négliger que la passion du vol reste la motivation intrinsèque qui a rendu possible les plus grands défis en aéronautique. Pour illustrer ces propos, une équipe de jeunes ingénieurs a créé la société Zéphyr Exalto, pour une aventure presque spatiale qui s'annonce prometteuse : faire voler des passagers à 25 km à bord d'une cabine pressurisée portée par un ballon. A cette altitude, il est possible de voir la courbure de la terre et de percevoir la noirceur du cosmos. Quelle ambition ! Alors que des projets comme Virgin Galactic ou Blue Origin projettent d'envoyer des passagers à 100 km au-dessus du sol, les porteurs du projet Zéphyr misent sur une offre plus en phase avec la tendance écologique. Un premier vol de démonstration à faible altitude est prévu pour cet été.

Avec une équipe de passionnés, des démarches de certifications en vue de commencer avec la DGAC et des partenaires comme le CNES, le ballon développé par Zéphyr a toutes ses chances de permettre à des passagers de s'envoler aux abords de l'espace dans quelques années. Le tout pour un prix qui serait 10 fois inférieur à celui de Virgin Galactic !

Loïck Laroche-Joubert, au Bourget pour AeroMorning


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Toulouseweb 7297 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine