Magazine Société

Nomade de toi, d'André Petitat

Publié le 25 juin 2017 par Francisrichard
Nomade de toi, d'André Petitat

dans les jujubiers de la limite supérieure

  un homme-minute

  une femme impossible

ils touillent les pages du livre

ils écrivent avec leur sang au galop

  un monde qu'ils désirent éternel

C'est au début de l'intro de ce recueil en trois temps, trois mouvements:

- touille rouille

- flash floche

- clic claque

Ce ne sont pas seulement les pages que touillent cet homme et cette femme qui fusionnent dans le creuset du livre, dans le monde du poète.

Ils touillent les expressions toutes faites et cela donne des expressions refaites:

- on met le feu aux portes

- que chaque jour apporte

  une poche de rêves

  à ceux qui n'en ont pas

Ils touillent et les mots se font allusions:

- si près de l'origine du monde

- l'arbre aux pieds nus

- au creux de nos mains

  l'ascenseur vers l'échafaud

- dessine-moi un corps des Alpes

Ils touillent et ne craignent pas les paradoxes:

- la méchanceté, cette bonté à l'envers

- c'était une mort de t'aimer

- ta légèreté faisait ma gravité

- faire de la vie une mort au ventre

A force de touiller, ils donnent le vertige, ils sont bien nomades, toujours en mouvement: lui peut dire : nomade de moi, elle: nomade de toi...

Elle est l'immigrée, son quelque part;  lui l'émigré, son dispersé, aux quatre coins de l'univers.

Leurs ventres s'étaient collés, mais ils ne se connaissent plus: 

Nous voilà à l'imparfait sans futur

La soudure n'a pas tenu: 

Souvenirs

  vos nuages ont soif

Francis Richard

Nomade de toi, André Petitat, 56 pages Editions de l'Aire


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Francisrichard 12008 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine