Magazine Poésie

A son ami

Par Vertuchou

Un des savants le plus ignare,
Des ignares le plus savant,
En tes vers, ami, trouva tare,
Peut être de nuit, en rêvant.
Homère fut repris souvent
De l'envieux et sot Zoïle,
Et plusieurs ont pincé Virgile
Sans peur toutefois de méprendre
Car qui n'écrit en aucun style
C'est le seul qu'on n'ose reprendre.

Etienne Forcadel

Partager cet article

Repost 0
A son ami
&version;

Vous aimerez aussi :

Éloge de l'amour
Éloge de l'amour
C'est peu de dire aimer,
C'est peu de dire aimer,
Chanson pour elles
Chanson pour elles
A l'imagination
A l'imagination

Poètes D'hier

« Article précédent Article suivant »

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Vertuchou 94 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine