Magazine Finances

Comment se protéger contre la maladie, un accident et le décès quand on est indépendant ?

Publié le 26 juin 2017 par Questions Capitales

En cas de problème, l’indépendant ne peut compter que sur lui-même… Un peu cliché certes, mais comme tout lieu commun, avec malgré tout une part de vérité. Même si des efforts sont fournis pour améliorer le statut social des indépendants, vous avez toujours intérêt à prendre certaines précautions. Plusieurs solutions d’assurance vous permettront ainsi de vous protéger, vous et votre famille, contre les conséquences financières d’une maladie de longue durée ou d’un décès.

À quoi aurez-vous droit ?

Incapacité de travail

Le premier mois d’incapacité de travail, vous ne recevrez absolument rien. Après 1 mois, vous aurez droit au maximum à une indemnité journalière de 56,17 € (avec charge de famille), 44,95 € (isolé) ou 34,47 € (cohabitant). Il va de soi que cela provoquera une forte baisse de vos revenus. Attention, il est essentiel que vous entriez également en ligne de compte pour une indemnité. Autrement, vous n’aurez absolument droit à rien. Cela dépendra de vos cotisations sociales et du fait que votre incapacité de travail sera reconnue par un médecin-conseil de la mutualité.

Décès

Si vous décédez, votre conjoint(e) survivant(e) aura droit, sous certaines conditions, à une indemnité du fait de votre activité d’indépendant. Si certaines conditions d’âge sont respectées, on parlera de pension de survie. Dans le cas contraire, une allocation de transition sera possible. Cela vaudra aussi en cas de décès de votre conjoint(e).

Revenu garanti

Si vous êtes touché par une maladie ou un accident, vos revenus fixes diminueront alors que vos frais fixes, eux, continueront à courir. Une assurance Revenu garanti est donc indispensable pour éviter des problèmes financiers dans ce genre de situation. Une telle assurance vous verse chaque mois une somme lorsque vous êtes en incapacité de travail. Le montant dépend de la somme assurée, du degré d’incapacité de travail, du stage (délai de carence) prévu dans l’assurance et de la rémunération que vous vous accordez. La prime de cette assurance est déductible comme charge professionnelle.

Si vous exercez une profession médicale ou paramédicale, vous pouvez intégrer une garantie incapacité de travail (et une couverture-décès) dans votre contrat INAMI. Ce contrat est alors conclu à travers votre allocation INAMI que vous recevez si vous êtes conventionné.

Assurance chiffre d’affaires

Une assurance chiffre d’affaires peut également être intéressante, surtout si votre absence de la société conduira presque à coup sûr à une baisse du chiffre d’affaires. Avec une assurance chiffre d’affaires, vous garantissez la continuité de votre entreprise. Attention, le bénéficiaire ici est la société, pas vous en tant qu’indépendant. Les primes d’une assurance chiffre d’affaires sont entièrement déductibles fiscalement pour l’entreprise à titre de charge professionnelle.

Assurance-décès

Une assurance-décès verse un capital lorsque l’assuré décède avant la date d’échéance de la police. Pareille assurance sera très intéressante si vous travaillez dans la société avec votre partenaire. En cas de décès soudain d’un des deux, de nombreux problèmes financiers seront en effet à craindre. Une assurance-décès pourra alors les limiter.

Assurance accidents personnelle

Une assurance accidents personnelle vous protège contre les conséquences d’un accident, tant à titre privé que dans l’exercice de votre profession. N’oubliez pas en effet qu’un indépendant ne peut pas compter sur l’assurance accidents du travail.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Questions Capitales 330 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine