Magazine Finances

USAA, la plus technologique des banques

Publié le 27 juin 2017 par Patriceb @cestpasmonidee
USAA Avec la transformation « digitale », il devient fréquent d'entendre dire que les institutions financières se muent en entreprises technologiques. Cette affirmation reflète généralement leur dépendance à l'informatique pour leur fonctionnement. Chez USAA, elle s'applique aussi, de plus en plus, à son modèle économique.
La banque des forces armées américaines a ainsi participé à un tour d'investissement de CognitiveScale, une jeune pousse qui développe des solutions à base d'intelligence artificielle pour les secteurs de la finance, de la santé et du commerce. L'opération est d'abord stratégique, puisque, simultanément, USAA se prépare à adopter la technologie de la startup – reposant sur des algorithmes auto-apprenants d'analyse prédictive – afin de rendre le service aux clients plus efficace, personnalisé et contextualisé.
De prime abord, l'annonce paraît anodine : qu'y a-t-il de surprenant à ce qu'une banque collabore avec une petite entreprise à la pointe de l'innovation et entre à son capital, de manière à sécuriser la relation ? En effet, elle ne mériterait aucune attention si elle n'émanait pas d'USAA, dont l'histoire lui apporte peut-être un éclairage particulier, présageant potentiellement d'une vision différente et beaucoup plus ambitieuse pour son positionnement dans l'ère à venir de l'intelligence artificielle omniprésente.
CognitiveScale
C'est une autre actualité récente de l'institution qui met la puce à l'oreille : sa décision de requérir de la part de ses concurrentes qu'elles souscrivent une licence pour ses brevets relatifs au dépôt de chèque sur mobile, un concept qu'elle a développé en 2006. Pourquoi cette décision arrive-t-elle maintenant ? Pour tous les observateurs, il s'agit tout simplement de trouver de nouvelles sources de revenus alors que les modèles traditionnels sont menacés, par la baisse des taux et la vogue des services gratuits.
Dans un tel contexte, pourquoi ne pas généraliser une approche de fournisseur de produits technologiques ? USAA est suffisamment innovante pour proposer une offre crédible et attractive. Et, pour ne pas trop se disperser, elle peut s'associer avec des éditeurs spécialisés dans ce but. C'est là où le passé porte une deuxième leçon : le co-développement du dépôt de chèques à distance avec Mitek a abouti à un conflit juridique (résolu depuis) dont elle se serait bien passée. Un investissement direct dans l'entreprise partenaire constitue aussi une forme de protection contre ce type de risque…
La pression sur les modèles économiques pèse de plus en plus fortement sur les banques. Elle appelle nécessairement à des solutions radicales (justifiant un challenge d'innovation ouverte chez BBVA) et la transformation en pourvoyeur de technologies n'est pas l'hypothèse la plus insensée. Elle demande cependant une mutation préalable de l'organisation, qui nous ramène à notre point de départ : cette projection pour demain n'est possible que dans une entreprise technologique (dans ses opérations)…

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Patriceb 8194 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazine