Magazine Science & vie

Oraison funèbre a l 'obs.....

Publié le 27 juin 2017 par 000111aaa

Probablement peu de blogophiles  restent  encore  sur les rangs  dans ces derniers jours funèbres avant  notre exécution  par L OBS ….. Donc ce que je vais raconter  ne concernant  que mes lecteurs habituels  CEA ,EDF  ou autres  VOILA UNE BONNE RAISON POUR TRAITER AVEC  UNE FRANCHISE   BRUTALE  MON SUJET D AUJOURD’HUI  !L’EPR DE FLAMANVILLE  EST ACCEPTE !

------------------------------------------------------------------------------------

Il est rare que je perde mon temps à critiquer  la presse généraliste  ( écrite  , radio ou TV) ou même spécialisée mais cette fois ci  je trouve qu’ ils exagèrent et tombent dans la démagogie ,la boursouflure , voire l’erreur…

 Que  France INFO  diffuse GREENPEACE  et prenne pour argent comptant tout ce que cet organisme  diffuse contre le nucléaire   ,qui peut s’en étonner ??? D’autant que  les hétérogénéités carbone    reprochées   aux deux extrémités de cuve   ne sont plus niées par personne  et sont devenues  le sujet qui fâche entre  l’ASN  et EDFF/AREVA …..

BFM/TV et  LE FIGARO   , s’étant procuré  chez Reuters le rapport de l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) n°. L8N1JN3C8  qui va être rendu public ,   sont restés bien plus factuels  . En revanche  ,je m’étonne qu’ un  magazine spécialisé comme  L USINE NOUVELLE/ La  Matinale   publie  sous le titre : «Le couvercle de l'EPR de Flamanville n'a pas été construit pour durer, selon l'ASN » la photo de…. L’énorme couvercle de béton ! » , alors qu’ il s’agit du couvercle de cuve !!!!

------------------------------------------------------------------------------------------

Il est clair que si je ne veux pas tomber dans les memes erreurs   je dois donner a mes lecteurs l information  la plus  objective possible et ou aller la chercher , si ce n’est dans mon ancienne direction  l’IPSN  rebaptisée l’IRSN   … Et c est ce que je vais vous proposer  dans ce premier article :

Pour etre sur de ne  rien déformer    je vous donne en copier- coller et in –extenso  leu note du 20 juin 2017 : "Fin 2014, Areva NP a découvert une anomalie concernant la composition chimique de l’acier

constitutif de la partie centrale du couvercle et du fond de la cuve du réacteur EPR de Flamanville

fabriquée par Creusot Forge. L’anomalie constatée est relative à la présence de carbone (teneur

atteignant localement 0,3 %), en excès par rapport aux spécifications (au maximum 0,22 %), dans

l’acier des calottes hémisphériques utilisées pour fabriquer le couvercle et le fond de la cuve de ce

réacteur. Cette anomalie a pour conséquence de remettre en cause des caractéristiques

mécaniques prises en compte à la conception, notamment la ténacité de l’acier (capacité à résister

à la propagation d’une fissure en cas de défaut préexistant).

Areva NP a proposé, en 2015, une démarche de justification de la résistance mécanique des calottes

de cuve au regard du risque de rupture brutale sous chargement, qui a fait l’objet d’une instruction

technique de l’ASN/DEP et de l’IRSN formalisée par un rapport commun et d’un examen par le

groupe permanent d’experts pour les équipements sous pression nucléaires (GP ESPN) le 30

septembre 2015. Sur la base de cette instruction et de cet avis, l’ASN a pris position en considérant

acceptable, dans son principe, la démarche proposée par Areva NP sous réserve de la prise en

compte de ses demandes. La démarche de justification d’Areva NP s’appuie sur :

la vérification de l’absence de défaut nocif dans les calottes de l’EPR de Flamanville ;

un programme d’essais réalisés sur des éprouvettes prélevées dans des calottes issues du

même procédé de fabrication (calottes sacrificielles), afin d’estimer les propriétés

mécaniques des zones à forte concentration en carbone, principalement la ténacité ;

le calcul des efforts maximaux induits par les chargements en pression et en température

dans les calottes de la cuve résultant des conditions de fonctionnement normales ou

accidentelles du réacteur. Ces calculs sont réalisés par des logiciels de simulation des

phénomènes thermohydrauliques, thermiques et mécaniques ;

la vérification que la ténacité minimale du matériau est supérieure à celle nécessaire pour

résister aux efforts maximaux résultant des chargements en pression et en température de

la cuve.

Areva NP a transmis à l’ASN, en décembre 2016, le dossier d’analyse des conséquences de

l’anomalie des calottes de la cuve du réacteur EPR de Flamanville sur leur aptitude au service,

établi conformément à la démarche précitée. AREVA a ainsi :

2/3

 procédé à la relecture des contrôles effectués pendant la fabrication des calottes et a

réalisé des contrôles non destructifs complémentaires visant à démontrer l’absence de

défaut dans le fond et le couvercle de la cuve du réacteur EPR de Flamanville ;

 réalisé un programme d’essais pour caractériser le comportement du matériau dans les

zones où la concentration relative en carbone est élevée (dite zone de ségrégation

positive) : ce programme, qui comprend 1700 essais mécaniques et 1500 analyses

chimiques vise à caractériser l’étendue des zones ségrégées et les propriétés mécaniques

du matériau dans cette zone. Ces essais ont été réalisés sur des éprouvettes prélevées dans

trois calottes, dites sacrificielles, destinées initialement à des projets de réacteurs de type

EPR aux Etats-Unis et au Royaume Uni ;

 identifié les transitoires thermohydrauliques à considérer pour déterminer les chargements

à prendre en compte dans l’analyse du risque de rupture brutale ;

 justifié l’absence de risque de rupture brutale compte tenu des chargements évalués, des

propriétés déterminées pour le matériau et des contrôles non destructif pour détecter

d’éventuels défauts.

Le dossier transmis fin 2016 par Areva NP a fait l’objet d’un examen conjoint de l’ASN/DEP et de

l’IRSN. Sur la base des éléments fournis par Areva NP, l’examen mené par l’IRSN a en particulier

porté sur :

 les essais réalisés sur les calottes sacrificielles pour apprécier les propriétés du matériau

dans la zone ségrégée ;

 l’exhaustivité des situations de fonctionnement étudiées par Areva NP pour identifier les

plus pénalisantes pour les calottes de la cuve et la pertinence de la caractérisation

(évolutions temporelles de la température, de la pression et du débit) de ces situations

afin de s’assurer de leur caractère conservatif ;

 l’analyse du risque de rupture brutale compte tenu des chargements en pression et

température les plus pénalisants attendus en fonctionnement normal et accidentel.

Cet examen, désormais achevé, a conduit à un rapport commun de l’ASN/DEP et de l’IRSN. Ce

rapport sera présenté au Groupe permanent d’experts pour les équipements sous pression

nucléaires les 26 et 27 juin prochain afin qu’il rende un avis à l’ASN sur la démarche d’AREVA NP et

ses résultats, préalable à la prise de position de l’Autorité de sûreté. Le rapport sera rendu public

à l’issue de la réunion du GP ESPN.

Les possibilités de mise en conformité de la cuve (réparation du fond de la cuve et remplacement

du couvercle) n’ont pas été analysées dans le cadre de cet examen. Ce point sera instruit par l’ASN

dans le cadre de l’élaboration de sa décision.

3/3

Dans le cadre de sa démarche d’ouverture à la société, l’IRSN a mis en place depuis l’automne

2015, en partenariat avec l'Association Nationale des Comités et Commissions Locales d'Information

(Anccli), la Commission Locale d'information (CLI) de Flamanville et l'Autorité de Sûreté Nucléaire

(ASN), un dialogue technique sur l’anomalie dans la composition de l’acier sur la cuve du réacteur

EPR de Flamanville (Manche).

Ce dialogue technique a pour objectif de permettre l’accès à l’expertise et des échanges sur celleci

avec les acteurs de la société. Trois rencontres ont eu lieu en décembre 2015, avril 2016 et

septembre 2016, afin d’exposer les enjeux techniques du dossier relatif aux calottes de la cuve EPR

de Flamanville et de partager le fondement scientifique de la démarche de justification de leur

aptitude au service. Une nouvelle rencontre sera organisée début juillet pour présenter puis

échanger sur les éléments techniques de l’instruction et des conclusions du rapport commun de

l’ASN/DEP et de l’IRSN

  A SUIVRE DEMAIN   LE RAPPORT DE L ASN avec mon commentaire personnel final 


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


000111aaa 168 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine