Magazine France

manif contre le #Menhir à #Bordeaux : l’Etat du côté des fachos #antifa #LDH

Publié le 29 juin 2017 par Gédécé @lesechogaucho

manif contre le #Menhir à #Bordeaux :   l’Etat du côté des fachos #antifa #LDHGrâce aux amis du pavé brûlant, j’avais déjà évoqué ici la situation sur le front antifa du secteur de Bordeaux, caractérisée par une une véritable collusion entre le FNJ33, les identitaires, et des suprémacistes blancs, antisémites, nazis au sens le plus strict du terme. J’ai exposé, photos à l’appui, une partie du travail des militants antifas locaux, qui ont démontré la place centrale qu’y tenait Le Menhir, et le type d’individus malfaisants qui le fréquentaient. Or, il se trouve qu’avait lieu hier une manifestation pour protester contre l’implantation un peu trop visible et prégnante de ces racistes et fascistes violents là dans leur ville. Mais alors que les manifestants défilaient pacifiquement, ils ont été agressés par les CRS sans que rien ne le justifie, comme le démontre ce communiqué de la LDH qui détaille les faits :

manif contre le #Menhir à #Bordeaux :   l’Etat du côté des fachos #antifa #LDH

je ne suis guère étonné de cela, compte-tenu du climat ambiant et du contexte que je dénonce depuis que Collomb a été nommé ministre de l’intérieur. C’est à mes yeux  un sale type pour qui les défenseurs des droits humains sont davantage les ennemis à abattre que les fascistes eux-mêmes, pourtant bien plus violents, et faisant régner la terreur dans plusieurs villes et secteurs de fRance, comme cela est à président notable. Leur marquage et maillage  du territoire français ne cesse de s’amplifier par l’implantation de lieux de rassemblements fixes déguisés sous des allures de bars associatifs ou de locaux de loisirs et de détente (sic)  faussement inoffensifs. J’ai moi-même été partie prenante d’un mouvement de protestation contre ce genre de lieux, la Taverne de Thor,  dans la Meuse, où des nazis se rassemblent régulièrement, avec la bénédiction des services de l’état qui ne trouvent rien à y redire. (L’un de ces bas du front, Alexandre Lelièvre,  est même allé jusqu’à prétendre dans la presse locale qu’ils ne venaient là que pour jouer aux boules et se rassembler autour d’un barbecue… Je ne comprends pas que l’opinion publique, la presse et les services de l’état soient les dupes de telles billevesées). Alors qu’il s’agit de véritables verrues,  de zones de non-droit qu’il s’agirait d’éradiquer, les services de l’état, étonnement, préfèrent systématiquement protéger les fascistes violents qui les gèrent. La compromission est manifeste. Je pensais qu’il s’agissait uniquement d’actes isolés, d’attitudes de compromission de certains policiers coupables dont on sait à quel point ils sont contaminés par l’idéologie d’extrême-droite. On voit à présent que les ordres de charger les défenseurs des droits humains plutôt que les fascistes, qui peuvent, sous Macron, défiler tranquillement un dimanche à Paris avec un drapeau nazi, viennent de plus haut… Et après, certains feront mine de s’indigner des ACAB des antifas ? Soignez donc cette lèpre,  avant qu’il ne soit trop tard…


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Gédécé 134609 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte