Magazine Société

Mélie Fraisse, une orfèvre des sons synthétiques

Publié le 29 juin 2017 par Podcastjournal @Podcast_Journal
Rédacteurs et stagiaires: cliquez sur cette barre pour vous connecter en back-office de la rédaction! Recherche par tags (mots-clés) Recherche d'évènements (agenda) Mélie Fraisse, artiste musicienne multi-instrumentiste et compositeur pour le théâtre et l’image, joue des timbres et des sons, transforme son violon classique et ses guitares en signal électrique, pulse l’anglais avec humour et cynisme. Entre efficacité pop et recherche esthétique pointue, mélodies sucrées et rigueur électronique, voix éthérée et basses saturées, Mélie happe par ses refrains entêtants et ses ambiances aériennes.

Premier prix de violon puis ingénieur du son diplômée du CNSM de Paris, Mélie Fraisse aborde la musique par le son, son traitement, ses signaux électriques. Nourrie par l'écoute de Beth Gibbons, J.S. Bach, Pink Floyd, Prokofiev, Metronomy, Kraftwerk, ou The Doors, l'artiste séduit par la sensibilité qui imprègne sa musique tout au long d'un EP qu'elle a conçu avec une patience d'artisan.

Disponible à partir du 7 juillet 2017

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Podcastjournal 108031 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazine