Magazine Culture

SOFILM SUMMERCAMP 2017, Nantes, 30 juin 2017

Publié le 01 juillet 2017 par Misteremma @misteremma

Les nuages s'amoncellent au dessus de Nantes presqu'autant que ceux qui s'abattent sur Jacques, le héros du documentaire de Dominique Baumard, Tu doutes, tu perds.

Après avoir travaillé quinze ans dans le milieu agricole, Jacques décide de se consacrer à sa passion : les films d'action. S'improvisant producteur, réalisateur, scénariste, cascadeur et acteur, il finalise un premier long-métrage autoproduit dans la campagne bretonne qui remet au goût du jour le cinéma de gros bras. Avec le soutien indéfectible de son assistant Jean-François, ils se lancent dans un projet plus ambitieux, rassemblant des financements étrangers et un casting international. Dominique Baumard fait le portrait de deux enthousiastes hauts en couleurs qui ont décidé de ne pas douter pour ne jamais perdre.

Difficile de vivre de sa passion lorsque la réalité vient bouleverser la foi, l'enthousiasme, la naïveté et la confiance qui est en vous et en vos proches qui ont tout donné (financièrement) afin que vous puissiez réaliser votre rêve d'artiste.

Au Sofilm Summercamp, la deuxième journée était celle de toutes les attentions pour les 10 scénaristes venus défendre leur projets de polar au Summerlab lors des deux sessions ce vendredi 30 juin 2017. Les scénarios ont été développés lors de trois résidences d'écriture de courts métrages de cinéma de genre, lancées par le Sofilm Summerlab, le CNC, la chaîne Canal+, la SACEM et deux Conseils régionaux. En musique et en image, ils étaient lus par différents artistes dont l'actrice Solène Rigot qui ne manquait pas d'ingurgiter de la sauce barbecue comme d'autres mangeraient un morceau de chocolat afin de se donner de l'énergie.

Pendant ce temps, artiste (Noël Godin) et journaliste (Jonathan Trullard) jouaient à cache-cache pour mieux se rencontrer.

Après toutes ces indiscrétions futiles, rendez-vous au Concorde pour souffrir ! Je n'avais pas aimé Ma Loute de Bruno Dumont et pourtant je décide d'aller voir Jeannette, l'enfance de Jeanne d'Arc, son dernier long métrage présenté en mai dernier à la Quinzaine des Réalisateurs à Cannes. Avec la blogueuse Charlotte Bénard, nous sortons du film avant la fin dans le but de nous rendre à la projection de l'excellent Good Time des frères Safdie et je dois bien vous avouer qu'une joie fantastique nous a envahi à la sortie du film de Bruno Dumont : nous avons chanté, nous avons dansé, nous avons ri. Jeannette est un chef d'œuvre du cinéma ovni.

Robert Pattinson mérite le prix d'interprétation masculine pour son rôle dans #goodtime de @JOSH_BENNY #cannes2017

- mister emma (@misteremma) May 25, 2017

Afin de célébrer la fin de cette merveilleuse deuxième journée du Sofilm Summercamp 2017, nous avons chanté au Trempolino où un karaoké géant était organisé. Encore une bonne surprise... réhaussée par la présence d'une baraque à frites installée à la sortie du bâtiment et tenue par un liégeois... Que demander de plus !? Que ça continue demain !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Misteremma 42529 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte