Magazine Info Locale

abandonner quelques phrases sur la grève

Publié le 02 juillet 2017 par Pjjp44

abandonner quelques phrases sur la grève


Abandonner quelques phrases sur la grève
et les laisser faire.
. Elles seront bien assez grandes
pour se dérouiller toute seules,
s'enfoncer dans le sable, disparaitre...
ou se laisser recouvrir par le sel des mots.

Abandonner quelques phrases sur la grève.
Descendre de son perchoir.
Se prendre pour un pas grand chose
de la prose
et s'en mettre plein les feuilles de coquillages
en forme
de
pitre selon saint vective,
saint ignare de l'eau Yo! la
saint amant les eaux
ou encore
sainte nigedouille pomme cuite
comme chantait une mère du nord
barrée à l'ouest.

abandonner quelques phrases sur la grève


"La poésie est nécessaire.
Ce qui ressort de la poétique de notre époque, {...}
c'est que cette nécessité n'est plus évidente,
aux yeux de ceux mêmes qui s'occupent de poésie,
puisque, des jeux il y en a d'autres,
des excursions comme dit Barthes [...] ;
et quand aux transgressions, dont on crédite volontiers les poèmes,
c'est dans des textes qu'elles se produisent, ce qui signifie qu'elles ne remuent que des mots,
et qu'elles ne sont en cela que des divertissements dont se conforte le conformisme.
Mais qu'on se souvienne que l'expérience de l'Un est la clef de voûte de la société autant que la parole, et il redevient clair aussitôt que la poésie à un rôle que rien ne peut remplacer.
Si elle disparaissait tout à fait, c'est la société humaine qui s'écroulerait avec elle
{...}
La poésie naît de sa propre carence."
Yves Bonnefoy extraits de: "Réintensifier l'être au monde."

abandonner quelques phrases sur la grève

abandonner quelques phrases sur la grève

abandonner quelques phrases sur la grève


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Pjjp44 391 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine