Magazine France

Mélenchon n'a jamais travaillé | Poléthique TV

Publié le 03 juillet 2017 par Pascalcanterbury

Nous ne sommes plus ici dans la simple macronite, mais dans la haine pure et simple de Jean-Luc Mélenchon, de la haine par proxy. Les médiacrates font dire à trois idiots utiles présélectionnés, les messages qu'ils veulent faire passer et du même coup se déchargent de les avoir dits. Beau travail.

J'aime particulièrement la téléspectatrice au téléphone, quatrième idiote utile - assurément sélectionnée au hasard - qui n'est là que pour valider les propos des trois premiers, sorte de caution extérieure. Propos que vont chercher sans beaucoup d'effort, Alain Marschall et Olivier Truchot, des journalistes ! Mais que fait Macron, qui se plaignait de Sputnik. Sputnik qui ne tient pas la comparaison en terme de désinformation, face à ces Grandes Gueules. Sputnik c'est du pipi de chat, sans rire pour reprendre l'expression de Johnny Blanc.

Montage aux petits oignons de Poléthique TV

Le casting de grandes gueules

Et dire qu'il y a quelqu'un en France, un professionnel du casting forcément, qui a su réunir ces talents. Sur le cul je suis.

Les journalistes

Des journalistes qui dans la vidéo ci-dessus, ne reprennent jamais les erreurs de leurs invités. Total contrôle.

Dans l'autre extrait de l'émission 1 (à partir de 7"30'), les Grandes Gueules bien encouragées et titillées par nos deux picadors tiennent des propos tellement délirants, qu'Alain Marschall tente de reprendre le contrôle de l'émission qu'il anime, et se sent obligé de se marrer pour dédramatiser. Un peu comme on évite un mauvais trip à des junkies partis en couille.

En fait, à micro ouvert, le médecin recommande aux familles de rester chez elles pour la fête de la musique, qu'il baptise la fête de l'embrouille. Ça l'inquiète énormément, lui, les mouvements de foule... et puis aussi les risques d'attentats. Johnny Blanc inquiet lui aussi, pense pour sa part qu'il est impossible de sécuriser toute la ville. Totale frayeur. Olivier Truchot diagnostique une agoraphobie chez nos grandes gueules et se marre aussi, mais seulement par capillarité, en ne comprenant pas vraiment le caractère anxiogène de ce qui se dit. Comme au café du commerce avec ses potes, il est d'accord pour se marrer... Il approuve son collègue, mais précise que maintenant c'est rapidement l'embrouille. La boucle est bouclée, il reprend les propos du médecin. Ce soir les familles resteront à la maison. C'est trop dangereux. Et moi je me demande comment on peut dire autant de connerie à la télé.

Et puis la sélectionnée au bout du fils

1Les Grandes Gueules, présenté par Alain Marschall et Olivier Truchot, sur RMC et en simultané sur Numéro 23, BFM TV, 21 juin 2017. Il faut noter que le passage sur Jean-Luc Mélenchon, issu de la même émission, a courageusement été retiré de cet extrait de 17 minutes. En plus ils effacent les traces, un tout grand merci à Poléthique TV d'avoir conservé ces passages.

- Et puis si vous voulez plus d'information sur Johnny Blanc, grande gueule sur RMC, La Nouvelle République, 14 avril 2011.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Pascalcanterbury 2 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines