Magazine Séries

Critiques Séries : Gypsy. Saison 1. Episodes 3 et 4.

Publié le 06 juillet 2017 par Delromainzika @cabreakingnews

Gypsy // Saison 1. Episodes 3 et 4. Driftwood Lane / 309.


Gypsy est bien loin d’être la meilleure série que Netflix ait pu nous proposer et ces deux nouveaux épisodes ne sont pas vraiment là pour nous encourager à aller plus loin. Le premier problème inhérent à Gypsy c’est que la série est ennuyeuse et qu’elle a énormément de mal à impliquer ses téléspectateurs alors qu’au fond le sujet aurait réellement pu passionner, surtout avec Naomi Watts en guise d’héroïne. Gypsy aurait dû être un thriller avec tout un tas de strates dedans, avec une structure différente, et une énergie sexuelle débordante. Sauf que ce n’est jamais tout ça alors forcément le résultat est assez problématique. Si cela pourrait probablement décoller à un moment ou à un autre, Gypsy met trop de temps à installer son ton, ses histoires et ses personnages sans jamais réellement parvenir à nous proposer un truc différent. Alors que Jean n’a de cesse de tomber dans ses propres secrets et mensonges, le scénario s’égare et a énormément de mal à tenir en haleine un téléspectateur qui pour le coup a pléthore de choix en termes de séries désormais et donc pas forcément le temps de s’investir dans une série de ce genre là. Quand on prend l’exemple de « Driftwood Lane » dans lequel Jean surprend Michael lors d’un rendez vous galant en ville.

Gypsy n’arrive pas à autant nous impliquer qu’elle ne le devrait et si Big Little Lies est déjà passée, ce n’est pas une raison pour ne pas être pareil ou en tout cas de qualité similaire. Gypsy donnait envie au début, avec les trailers et la promo que Netflix avait pu faire autour de la série mais rapidement, l’ensemble s’engouffre dans un truc qui ne fonctionne pas totalement ou qui en tout cas a énormément de mal à se faire entendre. Même la petite fête d’anniversaire de Dolly dans le Connecticut n’arrive pas à sortir les personnages de la torpeur dans laquelle ils se sont installés et c’est vraiment dommage. Comme dans « 309 » alors que Jean développe sa relation avec Sidney. Cela aurait dû permettre à Gypsy de prendre du galon ou en tout cas de faire des tas de trucs différents. Du coup, le seul truc intéressant là dedans reste la façon dont les secrets et les mensonges éclates petit à petit. C’est intéressant car la série, même si elle ne maîtrise pas tout, parvient tout de même à rendre certains trucs sympathiques. C’est déjà ça car le récit reste assez maigre ou en tout cas la façon de l’utiliser. Et puis Gypsy se prend trop au sérieux. Il n’y a pas de légèreté là dedans, ce qui donne assez souvent l’impression que même si le récit est intriguant, il ne décolle pas autant qu’il ne le devrait.

Gypsy est donc une série fainéante qui aurait pu faire des tas de trucs mais ne fait jamais rien de vraiment efficace comme il se doit. Et c’est là l’échec de cette série finalement car avec un peu plus d’entrain, cela aurait pu donner un truc réellement sympathique. Les scénaristes auraient également pu rendre le tout un peu plus croyable car rien ne semble vraiment authentique et le nerf de la guerre dans une série qui se veut sérieuse comme Gypsy, c’est de rendre le tout un minimum logique et réaliste. Finalement, je n’arrive pas à m’investir dans Gypsy comme j’aimerais le faire réellement et cela m’embête vraiment, surtout pour Naomi Watts qui malgré un scénario un brin maigre, se donne corps et âme dans ce personnage de Jean.

Note : 3.5/10 et 4/10. En bref, la série se cherche et a du mal à décoller…


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Delromainzika 16081 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines