Magazine Humanitaire

Yémen : l’économie prime sur la vie des civils

Publié le 10 juillet 2017 par Cmasson

La justice a finalement considéré ces ventes légales, abandonnant à leur sort les Yéménites. « Encore une fois, les profits ont primé sur la vie des populations civiles. » s’indigne Lucile Grosjean, Référente plaidoyer crises humanitaires et conflits. « L’impunité dont profitent les Etats fournisseurs d’armes est un terrible signal et une manquement au Droit International Humanitaire. La Grande-Bretagne, comme la France, vendent des armes et des équipements militaires à l’Arabie Saoudite qui sont ensuite utilisées au Yémen sans discernement sur des cibles civiles. »

Le conflit qui ravage le Yémen depuis plus de deux ans a fait plus de 10 000 morts et 45 000 blessés. 60% des morts civils au Yémen sont dus aux bombardements de la Coalition menée par l’Arabie Saoudite.

« On sait depuis longtemps que les armes vendues par les gouvernements occidentaux à la Coalition tuent des personnes civiles. Et eux-mêmes le savent. Les Nations Unies ont même dénoncé des attaques dirigées volontairement sur des cibles civiles et plusieurs organisations ont rapporté et documenté des violations du Droit International Humanitaire. » rajoute Lucile Grosjean. « Cette décision ne fait qu’attiser les inquiétudes des organisations humanitaires pour le sort des civils au Yémen. »

Le Yemen est aujourd’hui la plus grave crise humanitaire par son ampleur : la moitié des infrastructures de santé sont détruites et 19 millions de personnes ont besoin d’une aide humanitaire d’urgence.  Action contre la Faim est présente dans le pays depuis 2012 où elle répond à la flambée de choléra et apporte un support en santé et nutrition aux populations dans le gouvernorat d’Hodeïda.


Comprendre l’action en justice

La Campagne contre le commerce des armes (The Campaign Against Arms Trade - CAAT) est une organisation britannique dont le but est de mettre fin au commerce international des armes. En février dernier, la CAAT a attaqué en justice le gouvernement britannique pour ses ventes d’armes à l’Arabie Saoudite, en raison du nombre de violations du Droit International Humanitaire.  La Grande-Bretagne est signataire du Traité sur le Commerce des Armes et des Conventions de Genève qui visent à garantir la protection des civils. La coalition a bombardé sans discernement les infrastructures civiles et les populations yéménites, ce qui est considéré comme un crime de guerre.

Photographie © Florian Seriex pour Action contre la Faim.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Cmasson 71342 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte