Magazine

Critique: Phénomènes

Publié le 17 juin 2008 par Dadou224

Critique: Phénomènes

M.Night Shyamalan, ce nom est connu dans la profession, car, ce réalisateur de talent fût catalogué comme le nouveau spielberg de notre temps. Peut-être à tort ou à travers. Son fond de commerce, un monde normal touché par des évènements surnaturels. Applaudi par la critique, le film sixième sens, l'avait révélé dans le monde entier. Mais voilà, le réalisateur, au fil de ses films peine a se renouveler. Des plans fixes, des gros plans sur les visages décomposés de ses acteurs principaux, la révélation de l'intrigue à la toute fin du film.
Pour son nouveau film, shyamalan reprend les mêmes ingrédients et touille la soupe comme il peut.

Critique: Phénomènes


Le pitch du film est simple, des phénomènes inexpliqués frappent central park à new york, poussant les humains à mettre fin à leur jour. La première scène est vraiment inquiétante, shyamalan maîtrise ses outils et les utilise encore une fois avec brio. La musique de james newton howard (compositeur à la botte de shyamalan depuis le début) est vraiment réussie, un seul thème inquiétant domine tout le long du film, et plonge le spectateur dans une atmosphère malsaine, vraiment réussi.
Le réalisateur qui à le sens de l'humour, n'oublie pas de nous insérer quelques passages qui décrochent notre sourire. IL faut avouer que l'on rie jaune car, le film nous replonge dans des scènes de suicide assez flippantes (âmes sensibles s'abstenir). Si bien, que la paranoïa s'installe. Le film n'est pas très rythmé, shyamalan oblige, mais on se laisse porter par le récit jusqu'à sa fin. Que dire de phénomènes? En sortant de la salle on se demande si on aimé ou pas. Pour ma part j'ai accroché, une ambiance vraiment immersive, des plans magnifiques. Mais là ou le bat blesse, c'est le casting, mark wahlberg n'a pas sa place ici, il joue très mal l'homme paniqué ou encore est déplorable quand il feind de pleurer, Zooey Deschanel à une tête d'ahurie, et ses mimiques sont agacantes.
Bref, rien de parfait, rien d'extraordinaire, shyamalan nous offre sa moins bonne contribution sur l'édifice du cinéma. On attendra son adaptation du manga Avatar en 2010...

Ma note: 2,5/5


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Dadou224 9 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte