Magazine Focus Emploi

Série de l’été : Fillon et Blueberry, partie 2

Publié le 03 août 2017 par Dangelsteph
Série de l’été : Fillon et Blueberry, partie 2

La semaine dernière, nous avons continué notre série de l'été consacrée au storytelling politique, avec un retour hors des sentiers battus sur la surprenante, parfois sidérante et même folle campagne de François Fillon durant les dernières présidentielles.

Nous avions commencé à explorer les connexions entre le François Fillon de cette campagne de le fameux lieutenant Blueberry cher aux fans de BD.

Voici la suite de cette exploration storytelling filllonesque et blueberryesque :

Sans que cela n'ait été programmé, pour François Fillon, son personnage est devenu moins linéaire avec l'entrée dans les affaires. Celui qui était présenté comme étant le seul candidat doté d'un programme apte à redresser la France (et même si l'on a continué d'entendre ce discours, il n'a peu à peu plus été hégémonique), voire selon certains à la sauver, est devenu moins lisse.

Blueberry n'est pas lisse, lui non plus. Cet officier de l'armée des Etats-Unis au coeur du 19ème siècle, entre guerre de Sécession et guerres indiennes boit, joue aux cartes en trichant, est bagarreur, insolent, indiscipliné... Foncer dans le tas ne lui fait pas peur, bien au contraire. Et il le fait en ne manquant pas de cynisme. Et, malgré tous ces aspects négatifs pour un personnage principal d'une histoire, il a des états de service exceptionnels. François Fillon, lui, a une carrière politique réussie, et une certitude d'être l'homme de la fonction présidentielle.

De façon métaphorique, le contexte est à peu près similaire : des temps de conflits, troublés, des enjeux politiques... C'était vrai avant les révélations du Canard enchaîné sur le plan national et international, ce ne l'est que devenu encore plus par après.

On soupçonne François Fillon d'un certain nombre d'actions pour lesquels il est mis en examen, là où Blueberry revendique des comportements peu en adéquation avec son statut. Encore que François Fillon a bien admis des erreurs, des pratiques qui ne devraient plus forcément avoir cours de nos jours, tout en se défendant de toute entorse à la loi. Il y a bien encore une fois une ressemblance sur ce plan là également. Et c'est une différence de taille par rapport aux héros habituels, notamment en politique, aux attributs ressemblant davantage à ceux de super-héros infaillibles ou tout au moins appelés comme des sauveurs par des voix venues d'ailleurs.

Dans son comportement, Blueberry est anti-système. Sans qu'il soit nullement question de comparer ses traits de caractères, ses habitudes, ses actions à celles de François Fillon, c'est sur ce plan que les deux hommes se ressemblent aussi. La seule différence est que, pour Blueberry, c'est incontestable tant ses actes parlent d'eux-mêmes, alors que François Fillon est beaucoup plus dans l'affirmation, la revendication (comme d'autres candidats, d'ailleurs). Dans les deux cas, le système (la hiérarchie militaire pour Blueberry, les juges et les médias pour François Fillon) cherche à empêcher le protagoniste d'aller au bout de ses actions. Les deux hommes dérangeraient le système de par leur esprit libre.

Mike Blueberry et François ne sont pas lisses, non, il leur arrive même d'être contradictoires. Le fact checking médiatique de François Fillon en a identifié plusieurs moments forts -la principale d'entre elles étant l'annonce de son retrait en cas de mise en examen, mais il y a aussi eu les contradictions sur le nombre de comptes en banque, et d'autres encore. Blueberry, lui, a des attitudes incohérentes suivant le type d'interlocuteurs auquel il a affaire, sans entrer dans les détails -ce n'est pas lui qui était en lice pour devenir notre prochain président !

La contradiction est bien ce qui fait la qualité d'un bon anti-héros, sa force aussi.

Anti, oui, et pourtant ce sont bien également des héros tous les deux, avec, pour François Fillon, à défaut de victoires déjà avérées (contrairement aux victoires militaires de Blueberry, hormis la victoire des primaires) un plan de sauvetage au succès annoncé comme étant garanti. A partir d'un moment, François Fillon ne pouvait plus se prévaloir autant qu'auparavant d'une probité à toute épreuve, mais il a pu afficher des valeurs de persévérance, d'endurance, de conviction... Il partage avec Blueberry l'affirmation d'un sens de l'honneur, le risque... pas .le respect de la parole donnée par contre, semblerait-il

Ah, encore une chose : au fil des albums, Mike Blueberry a développé de nouveaux traits de personnalité : il est devenu de plus en plus âpre au gain. Ah, il a lui aussi fait un passage éducatif chez les Jésuites. C'est drôle.

Stay tuned, tout comme l'été cette série storytelling n'est pas finie... Et l'été est encore propice pour profiter de notre offre spéciale storytelling à 15€ !

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Dangelsteph 367 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte