Magazine Poésie

Dette écologique

Par Patricia Oudot @adelaidendire

Image associée

Tout ce que notre terre
Pour un an peut nous offrir
Depuis avant hier ,on l'a tout bu
On l'a tout mangé,tout avalé
A partir d’aujourd’hui ,on la débite à crédit
Et chaque année un peu plus tôt
Les réserves de la planète
On les gâche ,on les jette
On consomme sans mesure
Empruntant à notre futur
Ce qui ne nous appartient pas
Se fichant bien de l'héritage
Offert à nos enfants otages
Il faudrait 1,7 planètes
Pour répondre à nos besoins futiles
Toujours grandissants et inutiles
il en faudrait 4 si nous étions tous américains
Les forets disparaissent sous le feu et la scie
Les réserves d'eau douce baissent inexorablement
Emportant avec elles les espèces animales
Rayées de la carte sans aucune morale
Par l'humain qui consomme en démesure
Sans soucis pour sa nourricière mère nature
Nul doute qu'elle finisse par se rebeller un jour
Et à nous éradiquer à notre tour
Puisque nous vivons au dessus de nos moyens
Car elle a toujours eu le dernier mot
Qui ne le sait pas est bien sot


Adelaide


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Patricia Oudot 1365 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine