Magazine Info Locale

Un amour de chevreuils – Partie I

Par Spiga

Au coeur de la nature sauvage, l’amour est présent tout au long de l’année. Les cerfs brament et paradent en automne pour séduire leurs dames aux yeux de biches. Les chamois prennent la suite lorsque tombent les premières neiges et se défient dans des courses-poursuites endiablées qui couronneront le bouc le plus déterminé. Les bouquetins attendent que l’hiver soit bien installé pour rejoindre les étagnes. C’est à coup de cornes sonores et violent qu’est élu le père des cabris du printemps. Un peu plus tard, les chants d’amour des renards retentira dans le froid et le blizzards. Sur la neige gelée, Monsieur et Madame Goupil se séduisent afin de bientôt peupler le grand terrier de petits héritiers. Au printemps, les chants passionnés  des oiseaux forestiers rappellent que les nids seront bientôt remplis de petit êtres emplumés, et le bouquinage passionné des lièvres excités est le préambule guerrier à la naissance de belles portées de levreaux de mai.

Le chevreuil est un grand romantique qui préfère les longues soirées d’été pour déclarer sa flemme à sa bien aimée. Avec Johann Boffetti, nous nous rendons chaque année sur leurs terres afin d’observer la cour du brocard à la chevrette. Installés en bordure d’un pâturage boisé, nous patientons (presque) en silence et espérons avoir choisi le bon endroit. Des pas légers sur le tapis forestier nous laissent espérer la venue d’un petit cervidé. Nous croisons les doigts pour que vent ne trahisse pas notre présence. Une fois le soleil éclipsé derrière un nuage, deux jeunes chevrillards décident de sortir du couvert forestier pour cueillir quelques herbes face à nous. Nous réalisons quelques images avant de nous immobiliser: les pas venus du bois se rapprochent de plus en plus. C’est finalement une magnifique chevrette qui fera gracieusement son apparition dans la pâture à quelques encablures de nos objectifs. Nous échangeons un regard heureux puis replongeons dans nos viseurs afin de ne rien manquer du spectacle.

Sitôt arrivée au coeur de la clairière, la chevrette est assaillie par une jeunesse impatiente de s’offrir un bon repas lacté. La tétée durera quelques minutes durant lesquelles la maman scrutera attentivement les environs à l’affût du moindre danger. C’est l’arrivée virile et pressée d’un brocard émoustillé qui interrompra le repas. Faisant mine de passer par là pour saluer la jeunesse, le chevreuil ne tardera pas à se diriger vers la chevrette pour lui présenter ses magnifiques atours et lui faire la cour. Le bal amoureux se poursuivra à l’abri du regard des hommes et des jeunes, quelque part dans une clairière  voisine.

Nous observeront encore la petite famille réunie au loin dans les dernières lueurs du jour, peu avant de plier le matériel et de rentrer les yeux encore émerveillés par ces instants d’amour.

Val-de-Travers, le 6 août 2017

Un autre regard sur cette belle soirée d’été est à découvrir sur www.faunaqua.ch.

Tout juste sortie de la forêt, la chevrette s'immobilise à quelques mètres de l'objectif.
Mère attentive - Arrivée au coeur du pâturage boisé, la chevrette scrute les environs à la recherche de ses faons.
Attiré par l'odeur de sa mère et la perspective d'un bon repas, un premier chevrillard fait son apparition.
Durant la tétée, la chevrette garde toute sa vigilance et scrute les environs à l'affût du moindre danger.
En donnant de vigoureux coups de têtes, les chevrillards stimulent la production de lait maternel.
Les deux chevrillards têtent leur mère avec vigueur au coeur du paturage boisé du Val-de-Travers.
Photo de famille - La chevrette et ses deux jeunes scrutent le bois: le brocard n'est pas loin...
Déboulant de la forêt, le brocard s'approche de la petite famille. Déjà présent au même endroit l'an dernier, il est probablement le père de cette joyeuse fratrie.
L'année prochaine, les jeunes chevrillards seront parés de beaux atours comme le brocard.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Spiga 4096 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte