Magazine France

le triste anniversaire du crime raciste (sans guillemets) de Zhang Chaolin

Publié le 07 août 2017 par Gédécé @lesechogaucho

Alors même que le tribunal de grande instance de Bobigny a décidé,  le 19 juillet,  de retenir la circonstance aggravante de racisme dans l’affaire de l’agression du couturier chinois Zhang Chaolin , en août  2016 à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis), le journal dit de référence » (mais qui l’est de moins en moins) Le Monde  s’obstine à mettre des guillemets à ce mot :

le triste anniversaire du crime raciste (sans guillemets) de Zhang Chaolinsource

.. Peut-être un détail pour vous, mais qui moi me révulse et me donne envie de donner des mandales dans la tronche à tout ce qui remue.

C’est aujourd’hui le triste anniversaire de la mort de cet homme. Aussi,  un rassemblement est organisé aujourd’hui sur les lieux de son agression à 16 heures, à l’appel du comité Sécurité pour tous, dont voici le communiqué.

le triste anniversaire du crime raciste (sans guillemets) de Zhang Chaolin
… et pour ceux, indécrottables incrédules qui peuplent la fachosphère, qui auraient encore des doutes, lire cette investigation détaillée de Gurvan Kristanadjaja pour Libé. On y apprend notamment ceci à propos de l’un des auteurs de ce crime, qui démontre que la population d’origine asiatique y était prioritairement ciblée :

« Entre décembre 2015 et janvier 2016, le jeune homme a déjà été mis en cause dans vingt-trois affaires de vol avec violence, commises en groupe contre des personnes d’origine asiatique dans la zone de la rue des Ecoles. « 


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Gédécé 134609 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte