Magazine Science & vie

Crémation et démembrement faisaient partie des anciennes pratiques funéraires irlandaises

Publié le 11 août 2017 par Jann @archeologie31
De nouveaux aperçus du mode de vie, et des rites funéraires, de l'ancien peuple irlandais ont été fournis grâce à des études funéraires menées par un chercheur du département d'anatomie de l'Université d'Otago en Nouvel-Zélande.
Les découvertes, qui ont été publiées dans le journal Bioarchaeology International, font partie d'un projet d'application de techniques modernes et de questions de recherche sur des restes humains qui ont été mis au jour il y a plus de 100 ans.
Crémation et démembrement faisaient partie des anciennes pratiques funréaires irlandaises Cairn K fait partie d'un complexe de tombeaux à couloir vieux de 5000 ans à Carrowkeel en Irlande. Image: Sam Moore
L'article, dont l'auteur principal est le Dr Jonny Geber, se focalise sur les complexes de tombeaux à couloir vieux de 5000 ans à Carrowkeel, dans le comté de Sligo dans le nord-ouest de l'Irlande. Il s'agit de l'un des paysages rituels les plus impressionnants en Europe, et pourtant, il reste relativement mal connu.
L'équipe de recherche a analysé les ossements de sept tombeaux à couloir qui comprenaient à la fois des restes humains non brûlés et d'autres incinérés d'environ 40 individus.

On en sait encore très peu sur les populations de l'âge de pierre.


Le Dr Geber et ses collègues ont déterminé que les ossements non incinérés provenaient de démembrements: "nous avons trouvé des traces de coupes faites par des outils en pierre au niveau des tendons et ligaments autour des articulations principales, tels que l'épaule, le coude, la hanche, la cheville"
Il pense que ces nouveaux éléments suggèrent qu'un rite funéraire complexe avait lieu à Carrowkeel. Cela impliquait un rite funéraire qui mettait l'accent sur la «déconstruction» du corps: "Cela semble impliquer que les corps des morts étaient traités par leurs parents et leur communauté de diverses façons, dont la crémation et le démembrement. Cela a probablement été fait dans le but d'aider les âmes des morts à atteindre les prochaines étapes de leur existence."
Cette étude a pu montrer que le complexe de Carrowkeel était probablement un endroit d'une très haute importance dans la société néolithique en Irlande, et qui permettait interaction et connexion spirituelle avec les ancêtres.
Les éléments recueillis suggèrent que les populations du néolithique ont pu partager des croyances et idéologies similaires, concernant le traitement des morts, avec les communautés au-delà de la mer d'Irlande, selon les chercheurs.
Source:

Derniers articles sur l'Irlande:

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jann 111124 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine