Magazine Côté Femmes

[Jeux de Société] Test – Tikal

Publié le 22 août 2017 par We Are Girlz @we_are_girlz

Tikal n’est pas qu’un site archéologique centre américain, c’est aussi un jeu de plateau qui a connu son heure de gloire à la fin des 90′ / début 00′. L’éditeur Super Meeple s’est spécialisé dans la réédition de « vieux » classiques, profitant de l’occasion pour leur offrir un petit coup de jeune. Une belle façon de faire redécouvrir des jeux aux amateurs et surtout de permettre à ceux qui étaient passés à côté de les connaître (mon cas, merci Super Meeple). Autant le dire tout de suite, Tikal a coché toutes les cases et a dores et déjà trouvé une place de choix dans ma ludothèque. Créé par le duo Kiesling & Kramer et illustré par Paul Mafayon et Christophe Swal, Tikal est un jeu aux règles simples mais tactiquement passionnant. L’ADN des grands jeux ?

[Jeux de Société] Test – Tikal

Pour qui ? 10+

Pour combien de joueurs ? 2 à 4

Durée d’une partie : 60 à 90 minutes

Genre : Stratégie, placement, majorité

Prix : 49,50€ hors fdp

Date de sortie : 3ème trimestre 2016

Découverte, Packaging & Matériel

Comme je vous l’indiquais en intro, je n’avais jamais entendu parler de Tikal, malgré le fait que ce soit un jeu qui a eu sacrément la côte il y a une petite vingtaine d’années. Il était même parvenu à décrocher le Spiel des Jahres en 1999 (le Spiel est aux jeux de société ce qu’est l’Oscar au Cinéma, grosso modo). C’est en lisant le Hors Série N°3 de la revue Ravage que je suis tombée sur un article dédié à cette nouvelle édition de Tikal. C’est le graphisme puis le thème qui m’ont interpellé. Je l’ai immédiatement noté sur ma liste d’achats.

Quelques semaines plus tard, me voici avec la boîte de jeu en mains. On peut dire qu’elle pèse son petit poids. Et on comprend rapidement pourquoi en l’ouvrant. Mais avant de parler contenu, j’aime parler contenant. C’est une petite déformation professionnelle, mais je suis persuadée que le packaging dans le jeu de société est loin d’être anecdotique. Tout joueur aime pouvoir ranger son matériel proprement après une partie, n’est-ce pas ? Donc. La boîte est qualitative et d’aspect mat. La bonne surprise c’est la présence d’une cale imprimée avec un séparateur. Malheureusement,  il ne reste pas bien droit et perd son aspect pratique. Il y a un nombre important de petits sachets plastique fournis afin de ranger tous les composants à la fin du jeu.

Super Meeple s’engage sur des rééditions haut de gamme, et c’est un contrat rempli avec Tikal 2016. Le matériel est vraiment très beau et donne envie de jouer. On comprend le prix de vente dès l’ouverture de la boîte dans laquelle vous trouverez : les règles (dépliant de 6 pages), 1 plateau de jeu, 36 tuiles Hexagone, 24 jetons Trésor, 48 étages de Temples en résine, 4 aides de jeu, 4 Chefs d’expédition (1 par joueur), 72 Explorateurs (18 par joueur), 8 Camps de base (2 par joueur), 4 Cubes marqueurs de score (1 par joueur), 4 Tuiles amulette (1 par joueur – règles avancées).

Temples en résine (ce qui explique en grande partie le poids de la boîte), meeples en bois, tuiles en carton épais… Le matériel livré garantit une expérience de jeu optimale. Les pièces sont très nombreuses et pourtant, sans avoir lu les règles, on comprend immédiatement comment s’associent tous les éléments du jeu.

[Jeux de Société] Test – Tikal

Règles & Mise en place

Alors, Tikal, ça consiste en quoi ? Chaque joueur mène sa propre expédition dans Tikal, le fameux site archéologique Maya. Chacun bénéficie d’une équipe de 19 explorateurs ainsi que de 2 camps de base qu’il va pouvoir disperser sur le plateau au fur et à mesure de l’avancement de  l’expédition. Le but ? Dénicher le plus de trésors possible tout en étant majoritaire autour des temples découverts. Vous pourrez même prendre possession de certains temples mais attention, cela demande quelques sacrifices, parfois humains !

Il y a donc plusieurs façons de marquer des points dans Tikal mais, à mon sens, il ne faut négliger aucune piste et surtout, avancer très vite ! Le décompte des points intervient 4 fois. Dès qu’un joueur pioche une tuile volcan et, bien sûr, en toute fin de partie (c’est à dire quand toutes les tuiles ont été placées). C’est selon moi une très bonne mécanique qui ajoute du piment au jeu et oblige chaque joueur à ne pas se reposer sur ses lauriers, les majorités sur chaque temple pouvant très vite dérangées.

[Jeux de Société] Test – Tikal
À chaque tour, vous bénéficierez de 10 points d’action, à utiliser comme bon vous semble. Au choix, vous pourrez mettre en jeu un nouvel explorateur (1PA), dégager un nouvel étage de temple (2PA), installer un camp (5PA) ou encore déterrer un trésor (3PA). Il y a 8 actions possibles, ce qui rend chaque tour très tactique. Si cela ne vous suffit pas, vous pouvez rendre le jeu encore plus stratégique en jouant avec les règles avancées, qui permettent l’ajout d’enchères sur les tuiles.

Si le matériel est conséquent, l’installation, elle, se fait en 5 minutes maxi, ce qui rend Tikal encore un peu plus attractif. Dépliage et pose du plateau, mélange des tuiles, distribution des aventuriers et des camps, mise à dispo à côté du plateau des étages de temples et des jetons trésors et le tour est joué ! Le rangement sera finalement peut-être un peu plus long si vous décidez, comme je l’ai fait, de ranger toutes les tuiles par lettre.

Je vous propose comme à mon habitude d’aller découvrir des vidéos explicatives, qui seront certainement plus claires et plus détaillées que les miennes. Je vous recommande celle de L’école du jeu ou celle de Vidéorègles, cette dernière développe notamment les règles avancées.

Déroulement d’une partie & Avis

Il y a des jeux dont les règles sont si complexes qu’elles nous épuisent si bien qu’on a plus assez de jus une fois la mise en place effectuée. Tikal est un jeu qui amène à la réflexion mais dont les règles sont si simples qu’on arrive au début de la partie en toute possession de nos moyens. Il faut aussi féliciter Super Meeple pour son dépliant de règles extrêmement bien fichu. Les règles y sont exposées très clairement et sont illustrées par de nombreux exemples. J’ai passé 8 minutes dessus et je n’ai pas eu besoin d’y retourner ensuite.

Je n’ai pour l’instant pu y jouer qu’à deux joueurs, ce qui rend la partie certainement plus rapide et les temps de jeu plus confortables. Avec 10 points d’action par joueur.à chaque tour, on peut trouver le temps long si jamais vous jouez avec des amis aimant analyser toutes les possibilités. À deux joueurs, vous avez à peine le temps de finir votre tour que c’est de nouveau à vous de piocher une tuile. On reproche à bon nombre de jeux de société d’être inintéressants à deux joueurs, ce n’est clairement pas le cas de Tikal.

[Jeux de Société] Test – Tikal
J’ai beaucoup de mal quand la chance et le hasard s’en mêlent un peu trop. Évidemment, il y a aussi un facteur chance dans Tikal, celui de la pioche des tuiles (limité avec les règles avancées donc) mais il reste infime par rapport à toute la stratégie que vous devrez déployer pour devenir le meilleur explorateur. L’équilibre est parfait. Je ne me suis pas ennuyée un seul instant et j’ai regretté le moment où la dernière tuile est arrivée.

Dès la lecture de l’article publié dans Ravage, j’ai eu un bon feeling. Celui que Tikal était fait pour moi. Et je ne me suis pas trompée. Voilà un jeu dynamique, à la fois simple et stratégique, mis en valeur dans une superbe édition. C’est un très gros coup de cœur.

L’info en +

Tikal est le premier opus de la trilogie des masques, complétée par Mexica (également réédité par Super Meeple) et Java qui sont également des jeux de placement et de majorité. Ça donne envie de compléter la série, non ?

[Jeux de Société] Test – Tikal

Pour résumer…

Les + : le thème de l’expédition parfaitement retranscrit, des règles simples parfaitement expliquées, des choix multiples pour construire sa stratégie progressivement, une superbe réédition (les temples en résine font leur petit effet).

Le – : une si belle édition aurait méritée un blister pour ranger tout le matériel.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


We Are Girlz 12734 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine