Magazine Humeur

Macron, l'ami des bêtes.

Publié le 01 septembre 2017 par Pierre Thivolet @pierrethivolet

Macron, l'ami des bêtes.

Partout où il y a un malheureux, Dieu envoie un chien ( Lamartine)


Ouf ! Nous voilà rassurés: Notre Président aime les bêtes. Et comme ses prédécesseurs, sauf De Gaulle - mais imagine-t-on le Général etc, etc...- il a désormais un chien. Depuis 100 jours, ça manquait. Et nul doute que cette absence canine explique sa baisse estivale dans les sondages de popularité. Car aimer les bêtes, c’est aimer les gens. C’est aimer celles et ceux qui dans une gare «  ne sont rien » pour reprendre l’expression du Président dans son discours du 29 juin pour l’inauguration de la Station F de Xavier Niel, Xavier Niel qui lui n’est pas rien. A partir du minitel rose, il est devenu une sorte de Bill Gates français, propriétaire de Free, co-propriétaire du Monde, du Nouvel Obs, de Rue 89. Nemo - pas le capitaine, ni le poisson, le nouveau chien présidentiel – est un labrador croisé griffon, un métis, un oublié adopté à la SPA. Difficile de passer à côté, car il est sur toutes photos officielles. S’il bouscule le protocole, c’est parce qu’il est jeune, un peu chien fou, un défaut qui disparaît avec l’âge. On ne sait pas encore s’il va bénéficier d’un statut ou d’une charte. Après tout un chien ça coûte et qui va payer ? Et pourquoi la transparence ne concernerait pas aussi les animaux qui sont des êtres vivants comme nous. En attendant, Nemo ne quitte pas son nouveau maître d’une semelle. Pour accueillir le Président du Niger. Ou le ministre allemand des affaires Etrangères. Un peu surpris sur le coup, Sigmar Gabriel y est quand même allé de sa caresse. Il est vrai que l’Allemagne est en pleine campagne électorale. Mais nous avons évité le pire et là on reconnait bien la patte de la nouvelle com’ de l’Elysée. Imaginez qu’au lieu d’un labrador, la SPA ait proposé un berger allemand. Mélenchon et les insoumis auraient aboyé : « C’est l’illustration de la soumission de Macron aux diktats de Merkel ». « Allez les gens déferlons contre les allemands, même bergers ». Ça aurait été bête !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Pierre Thivolet 5069 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazines